Grippe : activité soutenue aux Urgences de Nice mais pas de situation de crise

Entre le 26 décembre 2016 et le 10 janvier 2017, le nombre de passages aux urgences a augmenté de 7,5 % par rapport à l’an dernier. Plus préoccupant, le taux d’hospitalisation a quant à lui été majoré de 23% sur cette même période. Principales victimes : les personnes âgées de plus de 75 ans. "Comme beaucoup d’hôpitaux, le CHU de Nice est en situation d’alerte mais il dispose pour l’instant de capacités d’accueil suffisantes pour prendre en charge les patients se présentant aux urgences et nécessitant une hospitalisation." précise l'établissement dans un communiqué en date du 12 janvier 2017.
Entre le 26 décembre 2016 et le 10 janvier 2017, le nombre de passages aux urgences a augmenté de 7,5 % par rapport à l’an dernier. Plus préoccupant, le taux d’hospitalisation a quant à lui été majoré de 23% sur cette même période. Principales victimes : les personnes âgées de plus de 75 ans. "Comme beaucoup d’hôpitaux, le CHU de Nice est en situation d’alerte mais il dispose pour l’instant de capacités d’accueil suffisantes pour prendre en charge les patients se présentant aux urgences et nécessitant une hospitalisation." précise l’établissement dans un communiqué en date du 12 janvier 2017.
L’évolution de la situation est appréciée par une cellule de suivi prête à déployer un dispositif plus important en cas d’aggravation.
Une cellule de suivi a été mise en place permettant d’analyser des indicateurs d’activité et d’effectifs, 2 fois par jour afin d’être en capacité de mettre en place toute mesure complémentaire en temps réel, comme l’identification de lits supplémentaires dédiés à Pasteur 2, la déprogrammation de patients programmés, et si nécessaire l’activation du Plan Blanc.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.