Grossesse & environnement : Poitiers recrute des volontaires pour une étude

Le centre d’investigation clinique du CHU propose aux femmes majeures enceintes et résidant dans un rayon de 25 km autour de la commune de Poitiers, de participer à une recherche en santé environnementale. L'étude PREVED (pour Pregnancy Prevention Endocrine Disruptor) porte sur les risques liés aux molécules chimiques, et en particulier, aux perturbateurs endocriniens pendant la grossesse.

Le centre d’investigation clinique du CHU propose aux femmes majeures enceintes et résidant dans un rayon de 25 km autour de la commune de Poitiers, de participer à une recherche en santé environnementale. L’étude PREVED (pour Pregnancy Prevention Endocrine Disruptor) porte sur les risques liés aux molécules chimiques, et en particulier, aux perturbateurs endocriniens pendant la grossesse.
Dans le cadre de cette étude, les volontaires seront invitées à répondre à des questionnaires à l’occasion de deux entretiens d’une durée d’environ 1h30 à leur domicile.
Brochures conseil et ateliers de prévention
Ces entretiens seront ponctués par la remise d’une brochure de conseils concernant les molécules chimiques et, pour certaines d’entre elles, d’ateliers d’éducation pour la santé sur 3 grands thèmes : l’air intérieur, l’alimentation et les produits d’hygiène et d’entretien. Ces ateliers gratuits sont réalisés en collaboration avec la mutualité française et l’Institut régional d’éducation et de promotion à la Santé (IREPS).
Des recueils d’urines au domicile et de lait maternel au moment de l’accouchement seront réalisés sur toutes les participantes afin de mesurer les concentrations des polluants.
Pour rejoindre l’étude : contactez Anne-Sophie Gourgues, infirmière de recherche
clinique au 05 49 44 49 56 ou par mail à href= »mailto:etudepreved@chu-poitiers.fr »
Pour en savoir plus: EtudePREVED

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.