Grossesse et obésité : Lille propose un accompagnement personnalisé

Le CHRU de Lille lance le programme national de recherche ePPOP (Programme Personnalisé pour prendre en charge l’Obésité Pendant la grossesse). Grâce à une plateforme internet sécurisée et personnalisée, les femmes enceintes dont l’indice de masse corporelle (IMC) est supérieur à 30kg/m² bénéficieront d’un suivi adapté en dehors de l’hôpital, associant activités de relaxation, sportives et nutritionnelles. 860 patientes volontaires sont attendues pour participer à cette vaste étude qui associe 11 maternités françaises.
Le CHRU de Lille lance le programme national de recherche ePPOP (Programme Personnalisé pour prendre en charge l’Obésité Pendant la grossesse). Grâce à une plateforme internet sécurisée et personnalisée, les femmes enceintes dont l’indice de masse corporelle (IMC) est supérieur à 30kg/m² bénéficieront d’un suivi adapté en dehors de l’hôpital, associant activités de relaxation, sportives et nutritionnelles. 860 patientes volontaires sont attendues pour participer à cette vaste étude qui associe 11 maternités françaises.
Cette étude vise à confirmer l’impact d’un programme personnalisé dispensant à domicile des conseils personnalisés d’experts médicaux et paramédicaux sur la diminution du risque de complications à l’accouchement des femmes concernées par l’obésité. L’accompagnement des futures mères durant leur grossesse sera assuré via les nouvelles technologies. 
L’étude conduite par le Professeur Philippe Deruelle, gynécologue à la maternité Jeanne de Flandre est développée grâce au soutien du ministère de la santé, dans le cadre d’un Programme Hospitalier de Recherche Clinique.
Les volontaires devront respecter les critères suivants :
• Grossesse inférieure à 4 mois
• Accouchement prévu à la maternité Jeanne de Flandre du CHRU de Lille
•  MC > 30 kg/m2

Pour participer, merci de contacter : href= »mailto:sylvie.deghilage@chru-lille.fr »

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.