Groupement de Coopération Sanitaire Lille – Lens

Offrir aux patients du bassin de vie de l'Artois des filières intégrant proximité de qualité et possibilité d'un recours rapide à des soins spécialisés, le CHRU de Lille et le Centre Hospitalier de Lens créent le « Groupement de Coopération sanitaire (GCS) hospitalo-universitaire de l'Artois ». La convention constitutive de ce GCS sera signée vendredi 26 novembre.

Offrir aux patients du bassin de vie de l’Artois des filières intégrant proximité de qualité et possibilité d’un recours rapide à des soins spécialisés, le CHRU de Lille et le Centre Hospitalier de Lens créent le « Groupement de Coopération sanitaire (GCS) hospitalo-universitaire de l’Artois ». La convention constitutive de ce GCS sera signée vendredi 26 novembre.

Désireux de développer une politique de coopérations publiques, les deux établissements de santé unissent leurs forces et leurs compétences autour de 6 filières :
– L’orthopédie-traumatologie
– La gynécologie-obstétrique
– La chirurgie infantile
– Le vasculaire
– L’anesthésie-réanimation
– L’imagerie médicale

Par exemple, depuis le mois de mai 2010, un chirurgien spécialiste en orthopédie-traumatologie du CHRU de Lille, le Pr Christophe Chantelot, intervient régulièrement au Centre Hospitalier de Lens pour des interventions chirurgicales et des consultations, afin de développer une offre de soins lisible et attractive en orthopédie-traumatologie sur le territoire de l’Artois.

Dans le cadre de ce nouveau Groupement de Coopération Sanitaire hospitalo-universitaire les projets médicaux seront élaborés en commun, les ressources médicales partagées seront pérennisées et les filières de soins spécialisées validées. Les praticiens du CH de Lens se verront davantage associés aux actions de formation médicale continue. Ces derniers pourront à leur tour accueillir des activités hospitalo-universitaires.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.