Gynéco. de l’Enfance et de l’Adolescence:le rayonnement de Montpellier

La nomination du Pr Sultan à la tête du groupe d'experts de Gynécologie de l'Enfance et de l'Adolescence et l'organisation en 2010 du Congrès mondial de Gynécologie de l'enfance et de l'Adolescence (tous les 4 ans) confortent le rayonnement du CHRU au sein des instances internationales.

La nomination du Pr Sultan à la tête du groupe d’experts de Gynécologie de l’Enfance et de l’Adolescence et l’organisation en 2010 du Congrès mondial de Gynécologie de l’enfance et de l’Adolescence (tous les 4 ans) confortent le rayonnement du CHRU au sein des instances internationales.

Le Pr Sultan, Chef de service en hormonologie du développement et de la reproduction au pôle enfants du CHU de Montpellier a été désigné Président du groupe d’experts de Gynécologie de l’Enfance et de l’Adolescence créé par la Société Européenne d’Endocrinologie Pédiatrique (ESPE Ped. Ado.Gyn. Working Group). Avec huit spécialistes européens il travaillera à l’élaboration de protocoles communs d’investigation et de traitement de ces affections dans la perspective d’accréditations européennes des services hospitalo-universitaires. Le groupe contribuera à la formation de spécialistes de la Gynécologie de l’Enfance et de l’Adolescence en Europe et dans le monde. Référents internationaux pour les problèmes spécifiques de l’adolescente, les membres du groupe pourront être sollicités par les organisations comme l’Unicef ou l’Oms.

Composition du groupe d’experts européens de Gynécologie de l’Enfance et de l’Adolescence
Le groupe réunit le Pr. Bourguignon (Belgique), le Professeur Ibanez (Espagne), le Docteur Stanhope (Grande-Bretagne), le Professeur Dacou (Grèce), le Professeur Darendeliler (Turquie), le Professeur Ghizzoni (Italie), le Professeur Kurtev (Bulgarie) sous la présidence du Pr Sultan (France)

Principales pathologies relevant de la Gynécologie de l’Enfance et de l’Adolescence
Ambiguïtés sexuelles, malformations génitales, anomalies de la puberté, métrorragies, dysménorrhée, aménorrhées, pathologies vulvovaginales, kystes et tumeurs de l’ovaire bénignes et malignes, anomalies du développement de la glande mammaire, troubles du comportement alimentaire ayant un retentissement gynécologique, pathologies infectieuses : MST, salpingite, contraception : IVG mais aussi études des causes d’infertilité décelables dès l’enfance ou l’adolescence, constat et prévention des maltraitances…

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.