H numérique : Nantes et Paris lancent un appel à manifestation d’intérêt

Avis aux e-créatifs ! Dans la perspective de la construction de trois nouveaux CHU ultra modernes, l'un sur l'île de Nantes, l'autre au Nord de Paris et le troisième à Lariboisière (Paris intra muros), l'AP-HP et le CHU de Nantes invitent toute structure, personne ou entité, qui souhaite s’investir dans le domaine de la e-santé/numérique des hôpitaux de demain, à déposer sa contribution sur http://digital-chunantes.aphp.fr/ - l'appel est ouvert du 21 juin au 13 octobre 2017.
Avis aux e-créatifs ! Dans la perspective de la construction de trois nouveaux CHU ultra modernes, l’un sur l’île de Nantes, l’autre au Nord de Paris et le troisième à Lariboisière (Paris intra muros), l’AP-HP et le CHU de Nantes invitent toute structure, personne ou entité, qui souhaite s’investir dans le domaine de la e-santé/numérique des hôpitaux de demain, à déposer sa contribution sur http://digital-chunantes.aphp.fr/ – l’appel est ouvert du 21 juin au 13 octobre 2017.
Cette plateforme recueillera les propositions de projets et de partenariats sous cinq thématiques 
> L’expérience des patients (améliorer l’accès à l’hôpital, fluidifier le parcours de soins, impliquer le patient et ses proches…) ; 
> L’expérience des professionnels de santé (systématiser une médecine personnalisée, participative, prédictive et préventive, améliorer le bien-être au travail, repenser les parcours professionnels, faciliter les activités de recherche…) ; 
> L’hôpital intelligent (penser et construire un bâtiment modulaire, évolutif, durable, intelligent et sécurisé…) ; 
> Le déploiement des data / infrastructures / réseaux (rendre l’hôpital interactif, proposer un environnement numérique sécurisé, donner accès à l’information en temps réel…) ;
> Le management de l’innovation (anticiper les changements et garantir l’adaptation permanente des hôpitaux…).
  
Les contributions seront examinées et qualifiées par un comité d’experts de l’AP-HP et du CHU de Nantes. Ce comité, présidé par le Pr Rémy Nizard, Président de la Commission médicale de l’hôpital Lariboisière – AP-HP, est composé d’une quinzaine de médecins, soignants, experts du numérique et représentants de patients.
Les deux établissements pré-sélectionneront des projets, produits et services pour lesquels des partenariats plus avancés pourraient ensuite être construits dans le cadre des trois projets hospitalo-universitaires. L’appel à manifestation d’intérêt représente la première phase d’une démarche pérenne d’innovation ouverte qui débouchera sur des partenariats concrets. Cette participation peut par exemple prendre la forme de :
Une co-création renforcée avec les professionnels experts de l’AP-HP et du CHU de Nantes : évènements (ex. hackathon), ateliers de travail pluridisciplinaires
Pour les entreprises lauréates, un accompagnement personnalisé permettant de tester des projets au plus près des futurs utilisateurs. Cet accompagnement peut aboutir à une expérimentation sur un site pilote.
Les services et technologies identifiés comme essentiels pour les hôpitaux du futur pourront faire l’objet d’une ou plusieurs mises en concurrence dans le cadre des trois projets immobiliers de l’AP-HP et du CHU de Nantes ou de projets hospitaliers connexes. 
Les meilleures contributions bénéficieront d’une large communication et d’un événement de remise de prix. Les résultats seront rendus publics à partir de mi-novembre 2017.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.