Hacking Health Besançon 2018 : plein succès

La seconde édition du Marathon d'innovation ouverte en santé de Besançon, le Hacking Health, confirme son succès. Cette sélection 2018 a rassemblé le double de participants et a porté le nombre de solutions imaginées de 14 (en 2017) à 24 cette année. Pendant 48 heures, 306 marathoniens réunis en équipes pluridisciplinaires sont parvenus à faire émerger des réponses prometteuses aux 24 problématiques de santé posées.

La seconde édition du Marathon d’innovation ouverte en santé de Besançon, le Hacking Health, confirme son succès. Cette sélection 2018  a rassemblé le double de participants et a porté le nombre de solutions imaginées de 14 (en 2017) à 24 cette année. Pendant 48 heures, 306 marathoniens réunis en équipes pluridisciplinaires sont parvenus à faire émerger des réponses prometteuses aux 24 problématiques de santé posées.
Cet événement, co-organisé par le Pôle des Microtechniques, le Grand Besançon et le CHU de Besançon, vise à identifier de vrais problèmes que rencontrent tous les jours, parfois depuis des années, des professionnels de santé ou des patients, et à mobiliser une communauté variée d’innovateurs pour leur apporter des réponses dans un temps record.
Son succès est d’autant plus notable que ce marathon d’innovation non-stop repose uniquement sur le bénévolat et l’engagement volontaire des participants qui choisissent, parmi les problématiques présentées au début du Hacking Health, l’équipe à laquelle ils souhaitent apporter leur contribution. Designers, développeurs numériques, ingénieurs, graphistes, électroniciens, roboticiens… C’est du croisement des compétences appelées à collaborer que le marathon puise sa force créatrice et innovante.

Le Palmarès Hacking Health Besançon 2018

UniMotion, motorisation universelle pour fauteuil manuel, porté par Jean-Marc Bideaud:
• Prix CAGB du projet plus prometteur,
• Prix de la Caisse d’Epargne,
• Mention DecaBFC soutien à l’entrepreneuriat

Système d’aide à la lecture des enfants malvoyants, porté par Jonathan Irala-Burgos:
• Prix coup de coeur du jury

SuperVroom, kit d’assistance électrique pour fauteuil roulant d’enfant, porté par Jules Chatellier:
 • Prix Harmonie Mutuelle

Dentist2garde, site et appli pour trouver le dentiste de garde le plus proche, porté par Tatiana Kaltunova:
• Prix de l’ASIP

Processus transfusionnel: vers une modernisation numérique, porté par Sébastien Simonot:
• Mention d’accompagnement Onlineformapro

Stephi, plateforme de ressources et mise en relation autour de la socio-esthétique, porté par Valérie Berthelom:
• Mention d’accompagnement Onlineformapro

Do Eat, bras robotisé d’aide à la prise de repas, porté par Julien Oudin:
• Prix de la Région Bourgogne-Franche-Comté

WeCare, réseau d’assistance et aide au maintien à domicile de personnes atteintes de troubles cognitifs, porté par le Dr Thomas Tannou:
• Prix meilleure solution patient

Test d’évaluation patients, porté par Bérenger Martin:
• Prix du CHU de Besançon et de son Centre d’investigation clinique

SuperBug antibio-résistance, porté par Céline Bouvier-Slekovec:
• Prix de la CPAM du Doubs

Glov’Angle, système connecté de mesure de l’amplitude articulaire, porté par Yoshimasa Sagawa:
• Prix du Pôle des Microtechniques
• Mention DecaBFC soutien à l’entreprenariat

Hypnov‘, système d’hypnose pré-opératoire, porté par Audrey Amiotte:
• Prix du Crédit Agricole

Stop’Hémo, dispoitif de compression artério-veineuse, porté par Delphine Kassim et Dominique Perrin:
• Mention DecaBFC soutien à l’entrepreneuriat
Si les équipes sont allées très loin en si peu de temps, les projets ne sont pas encore totalement aboutis. Les développements qui doivent encore être réalisés vont prendre forme dans les mois qui viennent tant grâce aux collaborations nées durant ces 48 heures, qu’au travers des accompagnements proposés par certains sponsors  ou par l’équipe Hacking Health Besançon au travers d’une «couveuse» de trois mois.
Pour en savoir plus: hacking-health.org/fr/besancon-fr

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.