Handicap : un cabinet adapté aux dentistes à mobilité réduite, une 1ère européenne

A Toulouse, un étudiant paraplégique a réussi à poursuivre ses études en odontologie, exercer en tant que chirurgien-dentiste et accueillir des patients malgré son handicap. Cette intégration modèle est le résultat de la détermination d'un jeune homme. C'est aussi le fruit d'une coopération hospitalo-universitaire unique entre la Mission Handicap de l’Université Toulouse III – Paul Sabatier et le CHU. Jusqu’alors, il n'était pas possible d’accueillir des étudiants en situation de handicap en odontologie en raison de l'inadaptation des postes de soins. Aujourd'hui le rêve de Charles Adrien Godet de devenir chirurgien-dentiste est en passe de devenir réalité.

A Toulouse, un étudiant paraplégique a réussi à poursuivre ses études en odontologie, exercer en tant que chirurgien-dentiste et accueillir des patients malgré son handicap. Cette intégration modèle est le résultat de la détermination d’un jeune homme. C’est aussi le fruit d’une coopération hospitalo-universitaire unique entre la Mission Handicap de l’Université Toulouse III – Paul Sabatier et le CHU. Jusqu’alors, il n’était pas possible d’accueillir des étudiants en situation de handicap en odontologie en raison de l’inadaptation des postes de soins. Aujourd’hui le rêve de Charles Adrien Godet de devenir chirurgien-dentiste est en passe de devenir réalité.

Tous les leviers possibles ont été activés pour permettre à l’étudiant de réaliser son stage. Les travaux d’accessibilité et d’aménagement des locaux, nécessitant la construction d’un espace dédié ont été financés par le pôle Clinique des Voies Respiratoires du CHU de Toulouse, dirigé par les Pr Didier et Vaysse. La faculté de chirurgie dentaire a financé l’achat d’un fauteuil de travail adapté avec commandes manuelles exclusives, avec l’aide de la convention ATOUTS pour TOUS, validée par la DIRECCTE. Ce dispositif, le 1er en Europe, est un exemple de coopération hospitalo-universitaire dans le domaine de l’accompagnement des personnes en situation de handicap.

D’autres applications possibles
A l’issue de la formation de l’étudiant, l’espace sera dédié à la prise en charge de patients à mobilité réduite, notamment en brancard, avec une nouveauté supplémentaire : une salle d’attente pour patients en brancard et fauteuil pour plus de confort. Le fauteuil sera également utilisé par les praticiens spécialistes dans le cadre de leur activité quotidienne pour des actes de spécialités.
Le courageux parcours de Charles Adrien Godet
Suite à un accident en 2013, Charles-Adrien Godet se voit atteint d’une tétraplégie, avec récupération des bras. Il réussit néanmoins le concours PACES en 2016. Il poursuit ensuite ses études au sein de la faculté de chirurgie dentaire de Toulouse. Grâce aux aménagements initiés par la mission handicap avec le soutien du Pr Pomar (Doyen de la faculté) et du Pr Vaysse, il bénéficie d’un environnement professionnel adapté et peut suivre correctement les exercices de travaux pratiques. Aujourd’hui en 4ème année, il exerce en tant qu’externe au sein du service d’odontologie du CHU, dirigé par le Pr Vaysse.
J’ai passé une première fois le concours de la PACES (première année commune aux études de santé), sans succès. Je prévoyais donc de le repasser l’année suivante, mais j’ai été victime d’un accident entre temps; depuis je suis paraplégique. Suite à cela j’ai fait de la rééducation tout en gardant en tête mon désir de devenir chirurgien-dentiste un jour. Je me suis doncre présenté au concours dès que cela a été possible, avec le soutien du Dr Cadieux, gérant la Mission handicap de l’université Toulouse III – Paul Sabatier. Cette seconde fois a été la bonne et j’ai été reçu" raconte Charles-Adrien Godet. Accueilli par le Pr Pomar, doyen de la faculté de chirurgie dentaire, il a poursuivi son cursus même lorsque mon handicap était source de gêne. Un mannequin adapté avait été installé au sein de la faculté pour qu’il puisse suivre correctement les travaux pratiques. Aujourd’hui il est en 4ème année et commence à travailler en tant qu’externe dans le service d’odontologie du CHU de Toulouse. Afin de lui permettre d’exercer dans les meilleures conditions et de recevoir comme il se doit les patients en fauteuil roulant, un box et un fauteuil dentaire ont été mis en place sous la supervision du Pr Vaysse, chef du service d’odontologie du CHU. Une manière de vivre l’accessibilité pour tous, patients et professionnels.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.