Hépatite C et maladies du foie : dépistage en 60mn avec Xpert et Fibroscan

Vous voulez savoir si vous êtes porteur du virus de l’hépatite C et/ou d’une cirrhose du foie ? Réponse en 1h au CHU de Toulouse grâce à deux équipements high tech : Xpert et Fibroscan, véritable laboratoire portatif. Les équipes de son Centre expert hépatites virales se déplacent dans les établissements pour effectuer des dépistages rapides auprès de populations à risques, souvent précaires. Une initiative qui augmente les chances de guérison. Explications…
Vous voulez savoir si vous êtes porteur du virus de l’hépatite C et/ou d’une cirrhose du foie ? Réponse en 1h au CHU de Toulouse grâce à deux équipements high tech : Xpert et Fibroscan, véritable laboratoire portatif. Les équipes de son Centre expert hépatites virales se déplacent dans les établissements pour effectuer des dépistages rapides auprès de populations à risques, souvent précaires. Une initiative qui augmente les chances de guérison. Explications…

Dépistages lors de journées de sensibilisation 

Depuis quelques semaines, des journées de sensibilisation et de dépistage de l’hépatite C et des maladies du foie sont réalisées à l’extérieur du CHU de Toulouse, ciblées dans un premier temps sur les patients les plus fragiles, exposées au risque de l’hépatite C. Ces journées sont aussi l’occasion d’informer les patients et les professionnels de santé sur cette maladie que l’on peut désormais guérir dans plus de 95% des cas avec des traitements courts et bien tolérés. C’est à l’hôpital psychiatrique Gérard Marchant qu’ont eu lieu les premiers dépistages avec une bonne adhésion des professionnels mais également des patients. Plus récemment, le 15 mai dernier, à l’occasion de la journée nationale des hépatites, l’équipe du centre expert s’est déplacée à la PASS (permanence d’accès aux soins de santé) dans le cadre du dépistage des populations migrantes. 

Une procédure simple et non invasive 

Sur le même principe que le test de grossesse, un test rapide à orientation diagnostique (TROD) de dépistage du virus de l’hépatite C, réalisé par une simple piqûre au bout du doigt, donne des premiers résultats en 15 minutes.
S’il est positif, après une nouvelle piqûre au bout du doigt, le sang est analysé par Xpert, véritable laboratoire portatif, qui confirmera ou infirmera en une heure la présence de virus de l’hépatite C dans le sang. De fait, en une heure seulement et sans prise de sang (contre plusieurs jours après prise de sang en laboratoire), il est possible de donner un résultat fiable de la charge virale du virus de l’hépatite C. 
Le Centre expert hépatites virales du CHU de Toulouse est l’un des premiers en France à être doté de ce système portatif. « Laboratoire portatif » Xpert. De plus, en attendant les résultats, un Fibroscan, permettant un examen non douloureux du foie en trois minutes, est effectué pour poser ou éliminer le diagnostic de cirrhose. En effet, on peut être porteur du virus de l’hépatite C sans cirrhose du foie, et inversement, porteur d’une cirrhose sans hépatite C. Fibroscan portatif Prochains déplacements de l’équipe du Centre expert des hépatites virales 
Devant le succès de ces premières journées, l’équipe du Centre expert a déjà programmé deux autres déplacements au Centre de Soins d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie (CSAPA) Maurice Dide à l’Hôpital La Grave, à l’hôpital de Saint-Gaudens. « L’hôpital se déplace vers les patients en difficultés pour le diagnostic de la cirrhose et de l’hépatite chronique C. Un projet novateur et excitant. » s’enthousiasme le Pr Jean-Marie Péron, chef du service hépato-gastro-entérologie du site de Purpan. 

L’hépatite C en chiffres

En France, on estime que près de 100.000 personnes sont encore porteuses du virus de l’hépatite C mais plus de la moitié l’ignore. L’hépatite C est une maladie souvent silencieuse qui peut provoquer d’une part une cirrhose, d’autre part une altération globale de l’état général avec une fatigue chronique et des symptômes peu spécifiques (douleurs des articulations, problèmes de peau, dépression…). Elle peut être aussi responsable d’un cancer du foie. 
En Occitanie-ouest, le nombre de personnes traitées par les nouveaux médicaments antiviraux à action directe est légèrement supérieur à la moyenne nationale. On estime cependant qu’il reste un peu plus de 10.000 patients à dépister et donc à traiter avant que les complications surviennent. 
Le ministère de la santé a clairement indiqué dans son plan national qu’un de ses objectifs était l’élimination de l’hépatite C en France en 2025. Ces campagnes de sensibilisation et de dépistage rapide aident à atteindre l’objectif fixé. 

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.