Hilios – unité d’accueil des mineurs victimes

Enfants victimes ou témoins d'actes répréhensibles, ce lieu leur est réservé au sein de l'institut médico-judiciaire du CHU de Poitiers. Première étape vers la reconstruction de l'enfant ; Hilios signifie soleil en grec. Dans cette pièce qui ressemble à une salle de jeux se déroulent les auditions des enfants de 2 à 13 ans. Les séances peuvent être enregistrée sur bande audio ou vidéo afin d'éviter aux mineurs victimes de violence sexuelles ou physiques de répéter leur histoire aux enquêteurs, au juge d’instruction... et de revivre le traumatisme

Enfants victimes ou témoins d’actes répréhensibles, ce lieu leur est réservé au sein de l’institut médico-judiciaire du CHU de Poitiers. Première étape vers la reconstruction de l’enfant ;  Hilios signifie soleil en grec. Dans cette pièce qui ressemble à une salle de jeux se déroulent les auditions des enfants de 2 à 13 ans. Les séances peuvent être enregistrée sur bande audio ou vidéo afin d’éviter aux mineurs victimes de violence sexuelles ou physiques de répéter leur histoire aux enquêteurs, au juge d’instruction… et de revivre le traumatisme.

L’association de la Voix De l’Enfant a financé le matériel d’enregistrement audiovisuel numérique. Cet équipement professionnel relie la pièce où se déroule l’audition à la salle attenante où s’effectue le suivi de l’entretien et l’enregistrement. 
 
Toutes les auditions peuvent ainsi être visionnées. Elles sont réalisées sur réquisition judiciaire. L’unité facilite la coordination des interventions de la justice, de la police et des soignants notamment pour réaliser une expertise psychologique ou un examen médical.
La médecine légale du CHU de Poitiers : un dispositif complet
En application de la réforme nationale de la médecine légale engagée par les ministères de la Justice, de l’Intérieur et de la Santé, le CHU de Poitiers se dotait en janvier 2011 d’un dispositif destiné à améliorer la qualité des autopsies et la prise en charge des victimes. Sa création a fait l’objet d’un protocole signé par les partenaires institutionnels de la Vienne. Sous la responsabilité organisationnelle de l’unité de médecine légale dirigée par le docteur Michel Sapanet, ce service est composé d’un institut médico-légal (IML) et d’une unité médico-judiciaire (UMJ) ; Il est désormais complété par l’unité d’accueil des mineurs victimes d’infractions pénales, en particulier sexuelles, avec la possibilité pour les services de police judiciaire de recueillir l’audition des mineurs victimes.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.