Hôpital Broca (AP-HP), centre expert national en stimulation cognitive

Un exemple de stimulation cognitive porté par un robot (Kompai). - © Hôpital Broca (AP-HP)La recherche permanente des établissements de l'Assistance Publique-Hôpitaux de Paris pour dispenser des soins de la meilleure qualité a permis à l'hôpital Broca (AP-HP) porteur d'un projet innovant, d'être érigé en centre expert national en stimulation cognitive (CEN STIMCO). L'expérimentation vise à faciliter le développement et l'amélioration de nouvelles aides techniques pour les personnes en perte d'autonomie. Comprise au sens large, cette stimulation recouvre toutes les activités de réadaptation, d'entraînement et de développement cognitif. Sont inclus les espaces virtuels et les dispositifs d'assistance qui améliorent la vie quotidienne des personnes âgées ou handicapées.
La recherche permanente des établissements de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris pour dispenser des soins de la meilleure qualité a permis à l’hôpital Broca (AP-HP) porteur d’un projet innovant, d’être érigé en centre expert national en stimulation cognitive (CEN STIMCO). L’expérimentation vise à faciliter le développement et l’amélioration de nouvelles aides techniques pour les personnes en perte d’autonomie. Comprise au sens large, cette stimulation recouvre toutes les activités de réadaptation, d’entraînement et de développement cognitif. Sont inclus les espaces virtuels et les dispositifs d’assistance qui améliorent la vie quotidienne des personnes âgées ou handicapées.

Le projet CEN STIMCO participe à la diffusion des connaissances des applications et les dispositifs technologiques comme par exemple le robot « Kompai »*. Il travaille aussi à la normalisation et la standardisation des solutions de santé à domicile et d’autonomie. L’enjeu étant de s’assurer de l’appropriation de ces dispositifs par les personnes en perte d’autonomie. Enfin, CEN STIMCO est intégré à un réseau international d’expertise dans ce domaine pour maintenir une connaissance de l’état de l’art et la diffuser au plan national et international.

Partenaires associés à l’hôpital Broca : l’Université Paris Descartes, l’Université Bretagne sud, l’Université Paul Verlaine de Metz, le Gérontopôle de Toulouse et l’Université de Bourgogne.
Maître d’oeuvre du projet la caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) va accompagner le centre d’expertise de l’hôpital Broca spécialisé en stimulation cognitive. Comme les quatre autres centres experts nationaux retenus par la CNSA, CEN STIMCO bénéficiera d’un financement de la CNSA de 350 000 euros pour les deux années de l’expérimentation.

*Conçu pour aider les personnes âgées et handicapées le robot Kompai à taille humaine, effectue des tâches à la voix, se déplace de manière autonome et peut stocker des informations.

D’après un article d’Ermine Facchin et d’Anne-Sophie Rigaud en ligne sur le webzine de l’AP-HP

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.