Hôpital, l’ère des systèmes d’information – HIT 2009

Dossier médical personnel, télémédecine, interopérabilité… A l'heure des décloisonnements autour du parcours de soins, le tout numérique surfe sur la vague d'une commande publique exponentielle. Car aujourd'hui, la performance hospitalière passe par l'accès, le paramétrage, le partage et la sécurisation des données. Les SI (systèmes d'information) s'inscrivent comme le prolongement naturel de tout projet, de toute démarche d'organisation ou de tout plan de gestion. HIT Paris 2009, Salon européen des technologies de l'information en santé ouvrira ses portes sur l'hôpital numérique du 26 au 28 mai 2009 : 100 exposants, 150 conférenciers, 1 400 visiteurs attendus. Pour sa 3èdition le salon privilégie les échanges et les retours d'expériences. Parmi les établissements invités, les CHU d'Angers, Lille, Nîmes Rennes et Tours présenteront les nouvelles technologies déployées par leurs équipes… Retrouvez également les repères d'un secteur économique à fort potentiel.

Dossier médical personnel, télémédecine, interopérabilité… A l’heure des décloisonnements autour du parcours de soins, le tout numérique surfe sur la vague d’une commande publique exponentielle. Car aujourd’hui, la performance hospitalière passe par l’accès, le paramétrage, le partage et la sécurisation des données. Les SI (systèmes d’information) s’inscrivent comme le prolongement naturel de tout projet, de toute démarche d’organisation ou de tout plan de gestion. HIT Paris 2009, Salon européen des technologies de l’information en santé ouvrira ses portes sur l’hôpital numérique du 26 au 28 mai 2009 : 100 exposants, 150 conférenciers, 1 400 visiteurs attendus. Pour sa 3èdition le salon privilégie les échanges et les retours d’expériences. Parmi les établissements invités, les CHU d’Angers, Lille, Nîmes Rennes et Tours présenteront les nouvelles technologies déployées par leurs équipes…

Mercredi 27 mai 2009 – 9h00 – 11h
Conduire un projet de Système d’information clinique : facteurs de succès, bénéfices pour les professionnels de santé

Du choix de la solution au déploiement, la mise en oeuvre d’un système d’information clinique représente une succession d’étapes au cours desquelles les futurs utilisateurs sont étroitement impliqués. La réussite des projets passe à la fois par une bonne méthodologie et une communication permanente avec les équipes métier.
Le CHU de Rennes présente un premier retour d’expérience sur la conduite de son projet de Dossier Patient Informatisé. La solution, choisie mi-2007, couvre l’informatisation du dossier dans ses volets médical et soignant, ainsi que l’informatisation de la gestion et des circuits des produits pharmaceutiques.
Dr Véronique Joyeux, Chef de projet Métier, CHU, Rennes
Séverine Bramoulle, Ingénieur, Chef de projet Informatique, CHU, Rennes
Dorothée Degruson, Ingénieur en Organisation, Assistance à la direction de projet, CHU de Rennes

Mercredi 27 mai 2009 – 16h30 – 18h30
Analyse des risques appliquée au circuit du médicament : en direct d’Hopipharm à Marseille

Atelier animé, à Marseille, par Anne-Marie Liebbe, pharmacien, CH de Compiègne, Gilles Le Pallec, CH Georges Clemenceau, AP-HP, bureau national du Synprefh
Les congressistes inscrits à HIT Paris 2009 participeront, à distance, à cette session.
La mise en place d’une démarche qualité sur un processus aussi complexe que le circuit du médicament nécessite une analyse des risques. Au cours de cet atelier, vous seront présentés le concept, la démarche et les différentes méthodes et outils d’analyse des risques à priori (APR, AMDEC, HACCP). Dans une deuxième partie, des professionnels de terrain présenteront leur expérience dans le domaine de l’analyse des risques a posteriori (CREX, REMED), illustrée d’études de cas.
Armelle Develay, CHU, Nîmes
Clarisse Roux, CHU, Nîmes

Mercredi 27 mai 2009 – 14h00 – 16h00
Transmission d’images et visioconférence pour l’activité d’angioplasties coronaires

les actes sont réalisés au CH de Laval en coopération (distante) avec l’équipe de référence du CHU d’Angers
Pr Philippe Geslin, Cardiologue, CHU d’Angers
Thierry Alnet, Ingénieur Conseil Réseaux et Télémédecine, Syndicat Interhospitalier de Télécommunication de Santé des Pays de la Loire (SITE)

Jeudi 28 mai – 15h15 – 16h30
Outils de pilotage et contrôle de gestion au CHU de Tours

Ces outils ont permis de matérialiser le modèle de compte de résultat défini par le CHU et d’affiner la comptabilité analytique ; ils ont également constitué une aide au pilotage financier et organisationnel, servant de support au dialogue entre la direction et la communauté médicale.
Anne-Claude Gritton, Directeur adjoint, CHU Tours
Laurence Lambert, responsable de la Cellule de Contrôle de gestion, Direction des Finances et du Système d’Information, CHU Tours

Jeudi 28 mai – 14h00 – 16h00
Mise en oeuvre d’une carte d’établissement hébergeant des certificats Carte de Professionnel de Santé par le CHRU de Lille

Guillaume Deraedt, Responsable de la sécurité des SI, CHRU, Lille

Informatique hospitalière. Quelques repères

La dépense informatique du secteur atteint environ 1,5 mds d’euros annuels (source IDC). Les SIH à proprement parler (logiciels métiers) représentent un peu plus de 300 millions d’euros. Le reste se partage entre les services (près de 800 millions d’euros) et le matériel (400 millions).

Hôpital 2012
Le plan porte sur 1,5 md d’euros pour les systèmes d’information, sur 5 ans. Mais les premiers fonds n’ont toujours pas été débloqués, même si l’examen des dossiers a déjà permis de sélectionner des investissements éligibles. Sur le plan économique, Hôpital 2012 a eu, jusqu’à présent, pour effet de « geler » le marché des SIH, les établissements attendant d’avoir les fonds pour signer les bons de commande auprès des industriels. Il semblerait que le déblocage des investissements soit promis pour les semaines à venir…
A terme, Hôpital 2012 a pour objectif de doubler la part de budget informatique des hôpitaux, en la faisant passer d’une moyenne de 1,5 à 3%.

La part relative du budget de fonctionnement de l’unité en charge du système d’information par rapport au budget de fonctionnement de l’établissement se situe à :
– 1,85% pour les CHU, en augmentation ces derniers temps sous l’effet d’Hôpital 2007.
– 1,39% en CH
– 1% en PSPH
– 1,77% pour les établissements privés
(Source : Enquête GMSIH)

A titre de comparaison, la moyenne est de 4,5% aux Etats-Unis.

Les entreprises
L’offre publique (SRIH, anciennement CRIH) représente plus de la moitié du marché. Elle reste prédominante pour l’informatisation de la paie et de la GRH (Gestion des Ressources Humaines).
La part des éditeurs privés est plus significative sur le segment de l’informatisation du dossier patient. L’offre privée compte une vingtaine d’acteurs. Parmi les 5 entreprises leaders, une seule française (Medasys). Les autres sont d’origine américaine (Cerner, McKesson) ou européenne (Siemens, Agfa).
Le secteur représente environ 2000 emplois.

Ressources humaines
Les services informatiques du secteur de la santé sont confrontés à des pénuries de compétences et de personnel. Ce qui soulève plusieurs problèmes, notamment :
– les technologies évoluent rapidement ; il faut des budgets de formation adaptés ainsi que du temps disponible pour la formation. Or, aujourd’hui, il est difficile d’envoyer un informaticien plusieurs jours par an en formation.
– la mise en place des astreintes est délicate, or le système d’information qui se déploie dans la sphère clinique doit fonctionner 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.
Il est donc nécessaire de réussir à monter des « groupements de moyens ».
(source : Étude prospective des métiers sensibles de la fonction publique hospitalière, Ministère de la santé/ENSP, paru fin 2007)

L’effectif moyen des DSI (Direction de service informatique) est de 7,32 agents, soit 1 informaticien pour 200 agents de l’hôpital. Mais il ne s’agit que d’une moyenne. La fourchette va de 1 agent DSI pour 100 agents en maison de retraite à 24 agents DSI pour 100 agents en CHG.
3 établissements sur 4 n’avaient pas encore mis en place d’astreinte en 2007.
(Source : Enquête du Collège des DSIO des CH, Observatoire des SIH en Ile de France, 2007)

Les perspectives de développement sont essentiellement tirées
-par les politiques publiques : plan cancer, contrat de bon usage du médicament, informatisation du dossier patient en vue du DMP, etc
-par les SROS et l’implication des régions. Exemples : le schéma directeur des systèmes d’information de santé en Ile de France, qui mise notamment sur le déploiement des PACS (picture archiving and communication system) ; les SROS Lorraine ou Nord Pas de Calais qui misent sur le développement de la télé santé.

Programme détaillé

Lieu– Paris expo – porte de Versailles , hall 7.3

Pour plus de renseignement

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.