Hôpital Nord : Nouveau constructeur pour le centre de traumatologie

Le groupement "conception/construction" chargé de réaliser le centre de traumatologie à l'hôpital Nord a été choisi au mois de septembre. C'est le constructeur « Dumez », associé au cabinet d'architecture "Atelier du Prado" qui conduira les travaux.

Le groupement « conception/construction » chargé de réaliser le centre de traumatologie à l’hôpital Nord a été choisi au mois de septembre. C’est le constructeur « Dumez », associé au cabinet d’architecture « Atelier du Prado » qui conduira les travaux.

Malgré un nouveau projet architectural, le bâtiment s’inspire largement du programme technique initial : modes de fonctionnement du bâtiment, liaisons entre les services, études de sols, etc. Ainsi, la majorité des spécificités et des fonctionnalités d’origine ont été conservées.

Ce nouveau bâtiment permettra à l’hôpital Nord
– de disposer d’un plateau technique moderne,
– d’accueillir les nouvelles activités, notamment transférées d’autres établissements de l’AP-HM,
– de développer son activité ambulatoire.

Les travaux de démolition ont débuté, et seront suivis de la préparation et de l’installation du chantier. La construction proprement dite est prévue dès le mois de mars 2007 avec les travaux de fondations.

La durée des travaux est estimée à 27 mois pour la partie neuve, plus un mois de neutralisation pour le déménagement et 4 mois de travaux dans le monobloc).

Surface utile 27 700 m2
Surface hors oeuvre 40 500 m2
Coût de l’opération 51,4 M d’€ Hors Taxes (travaux+ honoraires de conception)

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.