Hospilike 2016 : médecins/patients sur le nouvel espace de dialogue des réseaux sociaux

En France, plus d’un internaute sur deux consulte le web pour obtenir des informations en santé, 30 millions conversent sur Facebook et 2,3 millions sur Twitter. Quelles requêtes formulent les personnes malades et leurs proches ? Quelles conversations se nouent entre patients et médecins ? Ces questions seront au cœur des 2èmes Hosplike organisées à Angers, le 24 novembre 2016 sur le site de Terra Botanica.
En France, plus d’un internaute sur deux consulte le web pour obtenir des informations en santé, 30 millions conversent sur Facebook et 2,3 millions sur Twitter. Quelles requêtes formulent les personnes malades et leurs proches ? Quelles conversations se nouent entre patients et médecins ? Ces questions seront au cœur des 2èmes Hosplike organisées à Angers, le 24 novembre 2016 sur le site de Terra Botanica. 

Après le succès d’une première édition qui a posé un regard global sur l’usage des réseaux sociaux dans le secteur hospitalier, les Hospilike 2016 approfondissent la réflexion et s’intéressent à l’impact des outils 2.0 sur la relation patient/médecin.

Demande de conseils, recherche de professionnels, échanges d’informations entre pairs… Pour saisir les enjeux du dialogue ininterrompu instauré sur les réseaux sociaux, les Hospilike conférences réuniront des professionnels du secteur de la santé, de la communication et des e-patients. 
Parmi les experts, Christine Balagué, titulaire de la Chaire réseaux sociaux à l’Institut Mines-Telecom, Muriel Londres alias la e-patiente @MissLondres, Safia Slimani médecin généraliste et co-fondatrice du réseau social MedPics. Les Hospilikes ouvrent aussi une fenêtre sur les expériences extra-hospitalières, des spécialistes des réseaux sociaux interviendront, François Bitouzet, directeur de la communication et des marques voyages-sncf.fr ou encore Emmanuelle Pierga d’Orange Healthcare.

Cette deuxième édition des Hospilike est organisée à l’attention du personnel médical, soignant ou administratif et des professionnels de la communication du secteur de la santé. Néophyte, lead user ou expert, chacun trouvera matière à apprendre, comparer, progresser au cours des conférences ou des ateliers pratiques.
A l’issue de la rencontre et pour anticiper le monde numérique de demain, les congressistes seront invités à découvrir la Cité des objets, lieu emblématique du vivier d’innovation angevin est labellisé #FrenchTech. Cette visite se prolongera avec le congrès médical Sciences et santé connectées (S²CA), organisé le lendemain par l’Université et le CHU d’Angers. Après le patient connecté abordé dans sa dimension relationnelle aux Hospilike, S²CA s’intéressera au patient connecté d’un point de vue médical.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.