Hypertension artérielle : prévention et éducation thérapeutique

Grand problème de santé publique, l'hypertension artérielle, communément appelée HTA, se caractérise par une trop forte pression sanguine sur les parois des artères. « Mal silencieux » parce qu'il ne se manifeste pas par des symptômes externes (sauf si l'hypertension est très forte), l'hypertension artérielle peut, sans traitement adéquat, entraîner des complications très graves à long terme : accidents vasculaires cérébraux, maladies rénales et problèmes de vision. En France, l'hypertension artérielle touche plus de 14 millions de personnes.

Grand problème de santé publique, l’hypertension artérielle, communément appelée HTA, se caractérise par une trop forte pression sanguine sur les parois des artères. « Mal silencieux » parce qu’il ne se manifeste pas par des symptômes externes (sauf si l’hypertension est très forte), l’hypertension artérielle peut, sans traitement adéquat, entraîner des complications très graves à long terme : accidents vasculaires cérébraux, maladies rénales et problèmes de vision. En France, l’hypertension artérielle touche plus de 14 millions de personnes.

Prévention et éducation thérapeutique
Le service de cardiologie de l’hôpital Saint-André – CHU de Bordeaux, propose des ateliers de formation qui s’inscrivent dans une démarche d’éducation des patients. En effet, de plus en plus de patients, spontanément ou sur les conseils de leurs médecins traitants, s’équipent d’appareil pour mesurer leur tension à la maison (automesure).
Malheureusement ils ne reçoivent pas toujours les informations nécessaires à l’utilisation de ces appareils et à l’interprétation des résultats. Conséquences : les mesures sont peu fiables et génèrent une inquiétude importante chez certains patients pouvant aboutir paradoxalement à faire monter leur tension ou à une mauvaise adaptation des traitements.
L’objectif de ces ateliers est donc de permettre à ces patients une utilisation fiable des appareils et une bonne compréhension de l’intérêt et des limites de cette automesure.

Les patients hypertendus, munis de leur tensiomètre, pourront rencontrer les professionnels de santé (médecins, infirmières, pharmaciens) et bénéficier de différents conseils
les 11 mai et 15 juin 2010 – de 14h à 16h
Service de cardiologie – Hôpital Saint-André
1 rue Jean Burguet à Bordeaux
Inscriptions et renseignements : Tél. 05 56 79 57 03

Prise en charge de l’hypertension au CHU de Bordeaux
L’unité d’hypertension artérielle du CHU de Bordeaux (hôpital Saint André) est la seule de la région et fait partie des 13 centres en France qui ont reçu le label « hypertension Excellence center » décerné par la Société Européenne d’hypertension.
Cette unité reçoit essentiellement les cas d’hypertension artérielle (HTA) difficiles à équilibrer, les formes compliquées et les HTA secondaires à différentes causes.
Selon leurs besoins, les patients sont suivis en consultation, en hospitalisation de jour ou hospitalisation traditionnelle pour les formes sévères ou compliquées.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.