L’équipe du centre sclérose latérale amyotrophique (SLA) relève le défi « Ice Bucket Challenge » jeudi 16 octobre 2014 à 13h, devant l’entrée du Bâtiment Sud du CHU de Caen. Les volontaires recevront stoïquement un seau d'eau glacée sur la tête. La vidéo de cette douche gelée sera diffusée sur les réseaux sociaux ainsi que l'invitation faite à leurs amis de réaliser le même challenge et/ou de faire un don à l'Association française pour la Recherche sur la Sclérose latérale amyotrophique.

L’équipe du centre sclérose latérale amyotrophique (SLA) relève le défi « Ice Bucket Challenge » jeudi 16 octobre 2014 à 13h, devant l’entrée du Bâtiment Sud du CHU de Caen. Les volontaires* recevront stoïquement un seau d’eau glacée sur la tête. La vidéo de cette douche gelée sera diffusée sur les réseaux sociaux ainsi que l’invitation faite à leurs amis de réaliser le même challenge et/ou de faire un don à l’Association française pour la Recherche sur la Sclérose latérale amyotrophique.
L’équipe du centre SLA du CHU de Caen
Situé au niveau 13 de la Tour Côte de Nacre, au sein du service de neurologie, le centre SLA suit plus de 130 patients. L’équipe pluridisciplinaire se compose de : neurologues, ergothérapeutes, orthophoniste, psychologues, diététicienne, secrétaire. Le centre travaille en partenariat avec : l’unité d’hospitalisation programmée de neurologie, le service de pneumologie, le service d’hépato-gastro-entérologie et nutrition, l’équipe mobile douleur et soins palliatifs et le service de soins de suite et de réadaptation.
En savoir plus sur
La sclérose latérale amyotrophique (SLA)
Appelée aussi Maladie de Charcot, la SLA est une maladie neurodégénérative qui atteint les neurones moteurs. Elle touche les personnes adultes, généralement après l’âge de 50 ans, et entraîne une paralysie progressive pouvant affecter les membres, la parole, la déglutition ou la respiration. En France, près de 6 000 personnes sont touchées. Le diagnostic repose sur les signes et les symptômes, l’examen électrique des nerfs et des muscles (ENMG) et parfois d’autres examens notamment d’imagerie. On ne sait pas guérir la maladie mais ralentir son évolution par la prise d’un médicament et par un suivi personnalisé, spécialisé et multidisciplinaire dans l’un des 17 centres de référence régionaux de France  dont celui de Caen. Ces centres sont organisés en coordination nationale et participent en outre à la formation des acteurs de soins et à la recherche.
L’Ice Bucket Challenge
L’Ice Bucket Challenge (« défi du seau d’eau glacée ») consiste à se renverser ou se faire renverser un seau d’eau glacée sur la tête en étant filmé, puis à diffuser cette vidéo sur les réseaux sociaux et à inviter un ou plusieurs amis à reproduire ce geste. Le but de ce défi est à la fois de médiatiser la lutte contre la sclérose latérale amyotrophique (SLA) et de collecter des fonds contre cette maladie, les participants devant faire un don en faveur de cette cause. Plusieurs semaines après les premiers défis relevés et des centaines de personnes mouillées, l’ARSLA, Association française pour la Recherche sur la Sclérose latérale amyotrophique, reçoit de plus en plus de vidéos de la mobilisation qui se poursuit. Il est important que l’action et la pédagogie se poursuivent, important de souligner l’importance des dons dans l’aide aux malades et la recherche, c’est pourquoi l’équipe du centre SLA du CHU de Caen a choisi de relever le défi !
 
L’association ARSLA
L’ARSLA, Association pour la Recherche sur la Sclérose latérale amyotrophique, association nationale des patients fondée en 1985, soutient la recherche et assiste les patients et leur entourage confrontés aux difficultés causées par la maladie.
*Pr Fausto Viader, Dr Laurence Carluer, Dr Corinne Joubert, Audrey Mondou, psychologue, Elisabeth Groussard, ergothérapeute, Nathalie Frestel, orthophoniste, Estelle Lefranc, diététicienne… et bien d’autres

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.