Imagerie médicale: Bordeaux s’équipe à la pointe

Le service de médecine nucléaire du CHU de Bordeaux s’équipe d’un TEP SCAN numérique, une première en Nouvelle- Aquitaine, et est le premier établissement français à se doter d'un KittenScanner: un scanner de taille réduite adapté aux enfants.
Le service de médecine nucléaire du CHU de Bordeaux s’équipe d’un TEP SCAN numérique, une première en Nouvelle- Aquitaine, et est le premier établissement français à se doter d’un KittenScanner: un scanner de taille réduite adapté aux enfants. 

Avec le TEP SCAN numérique, une résolution inégalée

Le TEP SCAN numérique constitue une évolution majeure en termes de qualité d’image: la technologie numérique apporte une amélioration de la sensibilité de détection et de la résolution spatiale, jusque-là inégalées. Ainsi, de toutes petites lésions, auparavant douteuses, deviennent clairement visibles permettant une plus grande certitude diagnostique en cancérologie, et dans bien d’autres domaines utilisant comme la neurologie. Cette technologie nouvelle permet en outre de réduire la dose de médicament radiopharmaceutique injecté au patient grâce à une meilleure sensibilité des détecteurs.

Avec le KittenScanner, l’imagerie médicale est un jeu d’enfant

Les images de qualité sont mieux acquises chez des patients réceptifs et détendus. Pourtant, la peur d’un enfant peut défier cet objectif. KittenScanner (un scanner à petite échelle) est conçu pour réduire la peur et éduquer de manière ludique les enfants sur le processus de numérisation. Pour cela, ces jeunes patients peuvent se rassurer en testant l’appareil au préalable sur leurs peluches.
Le KittenScanner est un tout nouvel équipement spécifiquement adapté aux enfants
La technologie numérique ainsi introduite sur le plateau technique de Médecine Nucléaire du CHU de Bordeaux ouvre la voie à une meilleure prise en charge des patients, ainsi qu’à de nouveaux travaux de recherche clinique.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.