Imagine : une architecture de lumière pour un institut d’excellence

Tel un paquebot blanc arrimé sur le campus de l’hôpital Necker-Enfants malades, à l’angle du boulevard du Montparnasse et de la rue du Cherche Midi, Imagine, le futur Institut hospitalo-universitaire (IHU) dédié aux maladies génétiques, embarquera à son bord en 2013 près de 400 chercheurs, médecins, ingénieurs, et techniciens, mus par une même volonté de découvrir de nouveaux traitements, de soulager, d’accompagner les enfants et les adultes souffrant de maladies génétiques. Dévoilée le 26 avril 2011 par le Professeur Claude Griscelli, Président de la Fondation Imagine, et le Professeur Alain Fischer, Directeur de l’IHU Imagine, la maquette de l’imposant bâtiment dessiné par Jean Nouvel et Bernard Valéro, incarne l’ambition de ses pères : un hôpital de nouvelle génération, lieu unique et exceptionnel de recherche, de soins, de prévention des maladies génétiques.

Tel un paquebot blanc arrimé sur le campus de l’hôpital Necker-Enfants malades, à l’angle du boulevard du Montparnasse et de la rue du Cherche Midi, Imagine, le futur Institut hospitalo-universitaire (IHU) dédié aux maladies génétiques, embarquera à son bord en 2013 près de 400 chercheurs, médecins, ingénieurs, et techniciens, mus par une même volonté de découvrir de nouveaux traitements, de soulager, d’accompagner les enfants et les adultes souffrant de maladies génétiques. Dévoilée le 26 avril 2011 par le Professeur Claude Griscelli, Président de la Fondation Imagine, et le Professeur Alain Fischer, Directeur de l’IHU Imagine, la maquette de l’imposant bâtiment dessiné par Jean Nouvel et Bernard Valéro, incarne l’ambition de ses pères : un hôpital de nouvelle génération, lieu unique et exceptionnel de recherche, de soins, de prévention des maladies génétiques.

Les maladies génétiques

35 millions de personnes en Europe, 3 millions en France souffrent de maladies génétiques parmi lesquelles un grand nombre d’enfants, dont 30 000 nouveaux cas par an. Beaucoup d’entre elles sont invalidantes, handicapantes et peuvent toucher plusieurs membres d’une même famille. On dénombre 5 000 maladies sévères, chroniques et complexes. A l’hôpital Necker Enfants Malades, les maladies génétiques sont la première cause de consultation.

L’excellence au service des patients

Les 19 000 m² d’Imagine abriteront un laboratoire de recherche permettant la collaboration de 850 chercheurs et médecins et des plateformes technologiques de pointe en génomique, bio-informatique, protéonomique, imagerie cellulaire et moléculaire, culture des cellules souches et de leurs progéniteurs, histologie, transfert de gènes et une banque ADN qui regroupe plus de 33 000 échantillons collectés sur 50 ans.
La partie clinique regroupera les consultations, un centre d’investigation clinique, un centre de ressources biologique, 11 centres de références maladies rares, un centre de biostatistiques et un centre de conférences de 250 places.
Une boucle vertueuse conçue pour gagner du temps et sauver des vies
Pour renforcer la synergie entre les laboratoires et les soins, les axes de recherche seront définis à partir des besoins des patients. Quant aux connaissances nouvelles, elles seront transférées vers la recherche clinique pour la conception de solutions diagnostiques et thérapeutiques innovantes.
« Inspiré par les patients et conçu au plus proche d’eux, ce pôle de recherche, de soins et d’enseignement associe étroitement la recherche fondamentale, la recherche clinique et le transfert de technologies pour optimiser les découvertes et lutter plus efficacement ces maladies graves, souvent invalidantes et responsables de grandes difficultés familiales. »
explique le Pr Claude Griscelli, Président de la Fondation Imagine.
Imagine abrite aussi un atrium majestueux, plusieurs jardins dont un extérieur ouvert au public.
 Imagine abrite aussi un atrium majestueux, plusieurs jardins dont un extérieur ouvert au public.

Imagine : données repères
Adresse : Angle du boulevard Montparnasse et de la rue du Cherche Midi, 75015 Paris.
Maîtrise d’ouvrage : AP-HP (Assistance Publique-Hôpitaux de Paris) pour la Fondation Imagine.
Dates : Concours en conception-construction de juin 2009 à mai 2010. Marché attribué en Février 2011. Livraison : 2013
Maîtrise d’œuvre : Ateliers Jean NOUVEL et VALERO-GADAN architectes, INGEROP Ingénierie.
Entreprise générale mandataire : Urbaine de Travaux – groupe FAYAT.
Programme : Laboratoires de recherche médicale en génétique, Clinique du développement, centre de séminaires.
Surface utile : 11 250 m2 – SURFACE SDO : 17 000 m2 – SURFACE SHON : 18 990 m2
Matériaux : verre et matériaux naturels
Les acteurs d’Imagine
La fondation de coopération scientifique Imagine a été crée en juin 2007. Elle a pour mission de soutenir l’Institut des Maladies génétiques Imagine.
Le 30 mars dernier, le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche a désigné l’Institut Imagine comme l’un des six lauréats de l’appel à projet IHU (Instituts Hospitalo-Universitaires) dans le cadre des investissements d’avenir.
Six membres Fondateurs
– l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP),
– l’Inserm,
– l’Université Paris Descartes,
– l’Association Française contre les Myopathies (AFM),
– la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France,
– la Mairie de Paris
Un conseil d’administration
Président : Professeur Claude Griscelli
Trésorier : Monsieur Edouard Couty
Une direction
Directeur : Professeur Alain Fischer
Co-directeur : Professeur Arnold Munnich
L’institut est doté  d’un conseil scientifique international indépendant présidé par Elizabeth Blackburn, lauréate du prix Nobel 2009.
Définitions
La génomique étudie la séquence et l’organisation des gènes, leur expression qualitative et quantitative et définit les anomalies fines du génome. Elle se structure autour des enjeux liés au séquençage haut débit.
La bio-informatique traite l’analyse des données biologiques des grands nombres.
La protéomique étudie le profil d’expression des protéines.
L’histologie permet une analyse fine des tissus
La banque ADN est une ressource indispensable aux projets de recherche clinique
Contacts presse
Karine Rossignol – 01 40 61 55 32 – karine.rossignol@fondationimagine.org

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.