Immuno Toon, une « enquête policière » pour expliquer l’immunothérapie aux patients

L’application mobile, Immuno Toon met en scène une enquête de la police du corps humain. La menace, c’est la tumeur. Pour la détruire, l’immunothérapie anti-tumorale va aider les défenseurs naturels dans cette mission. Les limiers pistent les cellules cancéreuses puis les affrontent. Le suspens est total ! Une intrigue signée CHU de Lille.

L’application mobile, Immuno Toon met en scène une enquête de la police du corps humain. La menace, c’est la tumeur. Pour la détruire, l’immunothérapie va aider les défenseurs naturels dans cette mission. Les limiers pistent les cellules cancéreuses puis les affrontent. Le suspens est total ! Une nouvelle pédagogie signée CHU de Lille.
Le développement de l’immunothérapie a introduit un sérieux challenge dans la communication avec les patients : comment expliquer ses mécanismes complexes aux malades et à leurs proches ? « Cette préoccupation nous était très régulièrement remontée par les personnels soignants, les patients et leur entourage. Certains médecins s’essayaient aux croquis sur un coin de table en consultation, avec plus ou moins de talent et de réussite. La majorité des patients restaient perplexes devant les esquisses de leur médecin. La force du message s’en trouvait diminuée. Il nous manquait un vrai design, une animation dynamique et pourquoi pas une histoire à raconter ? C’est à l’occasion du Respir’Hacktion 2017 que l’idée d’une application a pris forme. L’équipe a pu trouver les compétences manquantes.» se réjouit le Pr Arnaud Scherpereel, pneumologue au CHU de Lille 
Aujourd’hui, grâce à un développement collaboratif avec les futurs utilisateurs, l’application Immuno Toon apporte une réponse aux attentes des patients et des professionnels de santé. Grâce à ce support original, les patients vont mieux comprendre le traitement, facteur déterminant pour sa bonne acceptation et son efficacité. Ce média original va également servir de support à l’échange avec le médecin et participer au renforcement la confiance entre soigné et soignant, fondement de leur relation.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.