Inauguration : Centre Régional de Radiochirurgie Stéréotaxique Novalis

Vendredi 17 novembre 2006, le CHU de Toulouse et la société BrainLAB ont inauguré le Centre Régional de Radiochirurgie Stéréotaxique Novalis* consacré aux neurosciences. Doté des avancées technologiques les plus perfectionnées, le centre traite les pathologies intracrâniennes et rachidiennes.

Vendredi 17 novembre 2006, le CHU de Toulouse et la société BrainLAB ont inauguré le Centre Régional de Radiochirurgie Stéréotaxique Novalis* consacré aux neurosciences. Doté des avancées technologiques les plus perfectionnées, le centre traitera les pathologies intracrâniennes et rachidiennes.

Les progrès scientifiques de ces 20 dernières années ont permis de développer de nouvelles approches chirurgicales de plus en plus précises et de moins en moins invasives. En lien avec ces avancées remarquables, le CHU de Toulouse a crée sur le site de l’Hôpital de Rangueil, un centre de radiochirurgie stéréotaxique consacré aux neurosciences. Le centre est équipé du système Novalis de BrainLAB qui dispose des avancées technologiques les plus perfectionnées pour traiter des pathologies aussi bien intracrâniennes que rachidiennes.

Il existe à ce jour plus de 70 équipements de Radiochirurgie Stéréotaxique Novalis installés dans le monde. Seulement deux d’entre eux sont installés dans un environnement clinique totalement dédié aux neurosciences. Depuis l’ouverture du centre régional de radiochirurgie stéréotaxique en avril dernier, l’équipe pluridisciplinaire dirigée par le Pr. Yves Lazorthes a d’ores et déjà contribué au traitement de près de 80 patients.

La manifestation s’est déroulée en présence de Philippe Douste-Blazy, Ministre des Affaires Etrangères et Président du Grand Toulouse, de Jean-Luc Moudenc, Maire de Toulouse, de Françoise de Veyrinas, Présidente du Conseil d’administration du CHU de Toulouse, de Daniel Moinard, Directeur Général du CHU de Toulouse et du Professeur Jean-Pierre Vinel, Président de la CME du CHU de Toulouse.

Coordonnées du Centre Régional de Radiochirurgie Stéréotaxique
Hôpital de Rangueil
1, avenue du Pr. Jean Poulhès
TSA 50032
31059 Toulouse Cedex 9

L’inauguration sera suivie,à 15 heures, d’un colloque scientifique animé par le Professeur Yves Lazorthes et le Docteur Igor Latorzeff.

*Le Novalis est un accélérateur linéaire entièrement dédié à la radio-neurochirurgie stéréotaxique. Equipé des avancées technologiques les plus récentes, il permet de traiter avec une très grande précision et en une seule dose d’irradiation un volume pathologique intracrânien. Lorsque le volume pathologique est trop volumineux ou en contact avec des organes sensibles à l’irradiation, ce système est capable de délivrer en condition stéréotaxique la dose d’irradiation en plusieurs fractions (3 à 5).

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.