Inauguration de la Maison des Adolescents de la Loire

Les adolescents ligériens et leurs familles ont désormais un lieu d’accueil, d’écoute, d’information et d’orientation : la Maison des Adolescents (MDA). Porté par Yves-Claude Blanchon, chef du service de Psychopathologie de l’enfant et de l’adolescent au CHU de Saint-Etienne et le Pr Michel Debout, président de l’association Rimbaud, le projet a vu le jour voici 18 mois. Aujourd’hui, la maison a pris ses quartiers dans l’ancien pavillon des urgences à l’Hôpital Bellevue.

Les adolescents ligériens et leurs familles ont désormais un lieu d’accueil, d’écoute, d’information et d’orientation : la Maison des Adolescents (MDA). Porté par Yves-Claude Blanchon, chef du service de Psychopathologie de l’enfant et de l’adolescent au CHU de Saint-Etienne et le Pr Michel Debout, président de l’association Rimbaud, le projet a vu le jour voici 18 mois. Aujourd’hui, la maison a pris ses quartiers dans l’ancien pavillon des urgences à l’Hôpital Bellevue.
Mal être, santé, scolarité, sexualité, problèmes relationnels ou familiaux… les jeunes, âgés de 12 à 21 ans, et leurs familles peuvent aborder tous les sujets. Ils sont accueillis sur le principe de l’anonymat et de la gratuité, avec ou sans rendez-vous sur des plages horaires souples et adaptées. Une permanence téléphonique est également assurée.
Privilégiant l’approche globale de la personne, la Maison des Adolescents évalue les besoins des jeunes et les oriente. Elle développe également des formations et une recherche sur l’adolescence et ses souffrances. Ni service de soins, ni centre de pédopsychiatrie, elle ne se substitue pas aux structures existantes ; au contraire elle favorise la mise en réseau et la mutualisation des compétences de ses partenaires, comme l’éducation nationale, le service d’action éducative en milieu ouvert (AGASEF), Loire Prévention Suicides ou les services de pédopsychiatrie (installés à proximité pour l’antenne stéphanoise).
Un lieu dédié aux adolescents mais pas seulement
Outre l’accueil des adolescents, cette nouvelle structure est d’un grand intérêt pour les professionnels, ils peuvent faire part des difficultés qu’ils rencontrent avec des jeunes, enrichir leurs expériences en échangeant auprès des autres professionnels, chacun portant un regard différent et complémentaire sur l’adolescent.
L’équipe comprend une infirmière scolaire, une infirmière psychiatrique, une assistante sociale scolaire, un éducateur de la prévention spécialisé, deux psychologues, un cadre de santé, un médecin généraliste et un pédopsychiatre coordonnateur.
Horaires
Du lundi au jeudi sans rendez-vous de 13 h 30 à 18 h 00
Le vendredi accueil sur rendez-vous
Correspondance : Tél 04 77 21 40 77 saint-etienne@maisondesados42.fr

Les MDA sont des structures d’accueil destinées aux adolescents, implantées sur tout le territoire depuis la Conférence sur la famille de 2004. Dans la Loire, la MDA bénéficie de locaux entièrement rénovés par le CHU de Saint-Etienne et en partie équipés grâce à l’opération Pièces Jaunes. Son fonctionnement est assuré par les crédits pérennes de l’Agence Régionale de Santé.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.