Inauguration du Centre mémoire de ressources et de recherche

Le 2 mai 2005, le Centre mémoire de ressources et de recherche pour la maladie d'Alzheimer et les pathologies apparentées (CMRR) a été inauguré à Limoges. Cette structure, créée de concert par le Centre Hospitalier Universitaire de limoges et le Centre Hospitalier Esquirol, devrait permettre d'accélérer les diagnostics afin de ralentir l'évolution de la maladie d'Alzheimer, de prévenir ses complications et de développer la recherche. C'est un centre d'expertise, de ressources et de recherche qui associe la gériatrie, la neurologie, et la psychiatrie.

Le 2 mai 2005, le Centre mémoire de ressources et de recherche pour la maladie d’Alzheimer et les pathologies apparentées (CMRR) a été inauguré à Limoges.
Cette structure, créée de concert par le Centre Hospitalier Universitaire de limoges et le Centre Hospitalier Esquirol, devrait permettre d’accélérer les diagnostics afin de ralentir l’évolution de la maladie d’Alzheimer, de prévenir ses complications et de développer la recherche. C’est un centre d’expertise, de ressources et de recherche qui associe la gériatrie, la neurologie, et la psychiatrie.

Le CMRR a pour missions d’offrir, aux médecins généralistes ou spécialistes ainsi qu’aux consultations mémoire de proximité, un centre d’expertise pluridisciplinaire comportant des consultations spécialisées auxquelles ils peuvent adresser leurs patients, mais également de développer la recherche sur les pathologies démentielles.

Le support juridique permettant de mutualiser les activités de gériatrie, de neurologie du CHU et du pôle de psychiatrie du sujet âgé du CH Esquirol consiste en une fédération médicale inter-établissements de neuropsychogériatrie. Cette fédération a pour ambition, au travers de la mise en synergie des compétences et des moyens des deux établissements, de structurer un grand pôle régional de neuropsychogériatrie. Elle aura pour coordonnateur, chargé du fonctionnement technique et de la conduite générale de celle-ci, le professeur Philippe Couratier, neurologue, élu pour 3 ans.

Compte tenu du caractère pluridisciplinaire de la prise en charge des patients, un partenariat élargi aux services de radiologie et imagerie médicale, de médecine nucléaire, de biochimie et de biologie moléculaire localisés au CHU sera indispensable pour disposer du plateau technique nécessaire au diagnostic étiologique. Ces services seront également partenaires pour conduire des travaux de recherche clinique.

Le CMRR va se rapprocher des autres CMRR du sud de la France pour élargir la coopération interhospitalière et dynamiser la recherche sur les maladies d’Alzheimer et apparentées.

Les patients seront accueillis du lundi au vendredi de 9 h à 17 heures au CMRR situé dans le bâtiment Jean-Marie Léger au CH Esquirol.

Sur la base d’une population potentielle de 2 500 patients âgées susceptibles de développer une démence type Alzheimer, le CMRR trouvera parfaitement sa place pour optimiser la démarche de diagnostic précoce et de prise en charge de cette maladie en Limousin et au-delà.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.