« Increase », nouvelle structure de recherche au CHU de Limoges

Une nouvelle structure de recherche a été inaugurée le 1er Octobre 2013 au CHU de Limoges : Increase, abréviation d'international coordination structure for research projects. Sa vocation, coordonner des projets s’inscrivant dans une dynamique internationale de recherche en santé.

Une nouvelle structure de recherche a été inaugurée le 1er Octobre 2013 au CHU de Limoges : Increase, abréviation d"’international coordination structure for research projects". Sa vocation, coordonner des études s’inscrivant dans une dynamique internationale de recherche en santé.

Increase héberge actuellement l’équipe coordonnatrice des essais cliniques du projet européen COMBACTE (Combatting Bacterial Resistance in Europe), lauréat du 6ème appel d’offres de l’IMI (Innovative Medicines Initiative). Pour soutenir la mise au point de traitements plus sûrs et efficaces, ce programme européen s’appuie sur une approche coordonnée et des collaborations entre les partenaires académiques et industriels, autorités publiques et associations de patients. En 2011, dans son plan d’action contre les menaces croissantes de la résistance antimicrobienne, la Commission européenne a appelé à une « recherche collaborative sans précédent et à un effort de développement de nouveaux antibiotiques » avec, entre autres, le lancement du 6ème  appel d’offres de l’IMI en mai 2012 dans le cadre du programme intitulé « New Drugs For Bad Bugs ».
Dans une logique fonctionnelle, le bâtiment est situé à proximité de l’hôpital Dupuytren, à côté du Centre d’Investigation Clinique (CIC) et des locaux réservés aux équipes de l’Accompagnement de la Recherche Clinique Hospitalière (ARCH). Increase peut ainsi s’adosser aux structures institutionnelles existantes chargées de l’investigation ou de répondre aux demandes prestations en recherche clinique. Increase leur apporte une compétence supplémentaire de coordination et d’animation de projets et de programmes de dimension nationale et surtout internationale.
Increase a pour ambition de poursuivre son développement à court et moyen terme, en accueillant d’autres coordinations de programmes internationaux portés par des équipes du site hospitalo-universitaire dans le domaine de la recherche en santé.  Cette nouvelle structure illustre la volonté du CHU de Limoges de déployer une recherche d’excellence, déjà reconnue par les labellisations obtenues par ses équipes ces dernières années, et affirmée par le projet hospitalo-universitaire de création d’un bâtiment Biologie Santé dont la réception des travaux est prévue au printemps 2014.
M. Hamid Siahmed, Directeur général du CHU de Limoges, M. Pierre Lanfranca, Vice-président du conseil de surveillance du CHU, le Pr Denis Valleix, Doyen de la Faculté de médecine de Limoges, le Pr Pierre Marquet Vice-président recherche du directoire du CHU de Limoges, M. Jean-Paul Denanot, Président du Conseil régional du Limousin M. Philippe Calmette, Directeur général de l’Agence Régionale de Santé Limousin, ont profité de l’événement pour saluer le travail du Dr Bruno François et de l’équipe d’Increase.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.