Systèmes d’information optimisés

La Centrale d'Achat de l'Informatique Hospitalière (CAIH) équipe ses établissements adhérents d'un nouvel outil intelligent pour optimiser et sécuriser l'usage des systèmes d'information.
La Centrale d’Achat de l’Informatique Hospitalière (CAIH) équipe ses établissements adhérents d’un nouvel outil intelligent pour optimiser et sécuriser l’usage des systèmes d’information.
Environ 20 % des logiciels installés dans les systèmes d’information ne sont jamais utilisés. Face à ce constat que la Centrale d’Achat de l’Informatique Hospitalière (CAIH) a décidé de mettre à disposition de ses 637 établissements adhérents (qui totalisent 410 000 postes de travail) un outil dédié :  le logiciel Nexthink, déployé par la société Advens. Ce dernier, analyse en temps réel les interactions des utilisateurs avec leur système d’information et cartographie l’ensemble des services informatiques et leurs modes d’utilisation. Un moyen pour les établissements hospitaliers de mieux gérer leur parc informatique, de renforcer la sécurité de leurs systèmes d’information et de développer entre eux des échanges de logiciels surnuméraires.
Collecter les données de 200 000 postes informatiques
Cette dernière disposition devrait se révéler très utile aux Groupements hospitaliers de territoire (GHT) dans leur phase d’organisation. La convergence imposée aux systèmes d’information des hôpitaux membres des GHT passe en effet par une phase décisive de cartographie concertée des fonctions et de leurs supports. Nexthink pourra permettre alors de contrôler avec certitude la conformité de la sécurité des systèmes et des licences (en nombre et en qualité) et de faciliter la gestion des mises à jour.
Le marché ayant été conclu pour la période 2016 – 2020, la CAIH estime qu’il devrait permettre de collecter des données sur plus de 200 000 postes informatiques.
La solution Nexthink est portée de concert par UniHA, la FHF, la FEHAP, l’EFS (Etablissements français du Sang), UniCancer, et il est possible de l’ouvrir aux autres centres de santé.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.