Informatisation des essais cliniques : Elips’Pharma gère et trace les produits

Depuis fin 2011, la pharmacie du CHU de Nantes a adopté le logiciel Elips’Pharma, outil conçu sur mesure par les hôpitaux universitaires pour gérer les produits expérimentaux utilisés dans la recherche clinique.

Depuis fin 2011, la pharmacie du CHU de Nantes a adopté le logiciel Elips’Pharma, outil conçu sur mesure par les hôpitaux universitaires pour gérer les produits expérimentaux utilisés dans la recherche clinique.
Un outil de gestion des essais cliniques industriels et institutionnels à l’hôpital utilisé par la pharmacie de l’hôtel-Dieu
Initialisé dès 2006 avec le département promotion de la direction de la recherche, le projet a coïncidait avec celui de la fédération hospitalière de France, des entreprises du médicament (Leem) et des CHU lancé en 2007. « Tous les CHU sont confrontés à cette problématique, expliquent Muriel Menanteau et Laurent Flet, pharmaciens pilotes du projet. Il existait bien un logiciel mais il était insuffisant. En répondant à un appel à projets, nous avons pu obtenir un financement du Centre national de gestion des essais des produits de santé (CeNGEPS) pour la mise au point d’un nouvel outil et son développement en phase pilote, avant de le mettre à disposition des pharmacies des autres sites puis des autres CHU ».
La conception a été menée à bien en partenariat avec les hôpitaux de Poitiers, Besançon et Rouen. Le logiciel permet de suivre les médicaments en essai depuis la prescription (fonctionnalité qui n’est pas utilisée au CHU de Nantes) jusqu’aux retours de produits en assurant la gestion des approvisionnement et des stocks, la gestion des dispensations et distributions à d’autres pharmacies à usage intérieur (PUI) et celle des préparations, dotations et péremptions de produits.
Les techniciens et attachés de recherche clinique (ARC) du CHU suivent en temps réel les données patients ou produits de l’essai clinique dont ils ont la charge, en mode consultation. Les ARC promoteurs ont aussi accès à des données codées, et la direction de la recherche clinique peut suivre les inclusions et accéder aux données d’activité.

Elips’Pharma est à l’étude dans d’autres établissements français.

Dans le Grand Ouest
En répondant à un appel à projet de la Dirc Grand Ouest en octobre dernier, la pharmacie du CHU a obtenu le financement du déploiement d’Elips’Pharma aux pharmacies à usage intérieur d’Angers, Rennes, Orléans, Le Mans.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.