Inscriptions ouvertes pour la 1ère journée de la recherche paramédicale « Grand Sud Ouest »

La promotion de la recherche paramédicale figure parmi les orientations prioritaires de la Commission des Soins Infirmiers de Rééducation et Médico-techniques du CHU de Limoges et l'organisation de la 1ère journée de la recherche paramédicale « Grand Sud Ouest » le vendredi 30 septembre 2011 en est un des temps forts. Les inscriptions sont ouvertes.

La promotion de la recherche paramédicale figure parmi les orientations prioritaires de la Commission des Soins Infirmiers de Rééducation et Médico-techniques du CHU de Limoges  et l’organisation de la 1ère journée de la recherche paramédicale « Grand Sud Ouest » le vendredi 30 septembre 2011 en est un des temps forts. Les inscriptions sont ouvertes. 
En 2009, la formation infirmière est validée par le système LMD. La recherche est au cœur du système de formation. Elle devient une préoccupation nationale avec, en 2009, le premier Programme Hospitalier de Recherche Infirmière (PHRI) lancé par la DGOS (Direction Générale de l’Offre en Soins) pérennisé en 2010 par le Programme Hospitalier de Recherche Infirmière et Paramédicale (PHRIP).
Dans ce contexte en pleine mutation, le CHU de Limoges organise le vendredi 30 septembre 2011  en collaboration avec le CHU de Bordeaux et le CHU de Toulouse, la « 1ère journée de recherche paramédicale Grand Sud Ouest », ouvert aux professionnels paramédicaux et à toute personne impliquée en recherche clinique et en soins.
La présentation de projets de recherche menés par des équipes d’infirmiers, de masseurs- kinésithérapeutes, de manipulateurs en électroradiologie des 3 CHU démontrera que la recherche paramédicale devient une réalité professionnelle.  Publics attendus : soignants de toutes filières, cadres et cadres supérieurs de santé, étudiants des écoles et instituts de formation, directeurs de soins, directeurs d’hôpitaux et médecins impliqués en recherche clinique.

A Limoges, la recherche paramédicale est soutenue par la Direction Générale et la Direction de la Recherche et de l’Innovation et son développement se conçoit dans le partage et la mutualisation des moyens et des compétences des professionnels. Cette première journée qui associe 3 CHU illustre parfaitement cette conception du partenariat.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.