« Interlude » : une pause dans la maladie d’Alzheimer

Le CHU de Limoges ouvre un accueil de jour « Interlude », destiné aux personnes âgées de plus de 60 ans, atteintes de la maladie d’Alzheimer ou de troubles apparentés. Cette structure intermédiaire à l’hospitalisation propose un accueil quotidien, sur le site de l’EHPAD Dr Chastaingtun, lieu de vie adapté et sécurisé.

Le CHU de Limoges ouvre un accueil de jour « Interlude », destiné aux personnes âgées de plus de 60 ans, atteintes de la maladie d’Alzheimer ou de troubles apparentés. Cette structure intermédiaire à l’hospitalisation propose un accueil quotidien, sur le site de l’EHPAD Dr Chastaingtun, lieu de vie adapté et sécurisé.

A Interlude, les personnes âgées atteintes de troubles psychiques bénéficient d’une écoute, d’un soutien psychologique, et d’une prise en charge adaptée. Des activités (cuisine, loisirs créatifs, loisirs pédagogiques…) basées sur la stimulation sensorielle, comportementale et motrice leur sont proposées. Il s’agit de préserver leurs acquis, leurs capacités motrices et intellectuelles et de les aider à retrouver leurs repères dans le temps et l’espace. Pas à pas, elles retrouvent leur autonomie et peuvent retourner à leur domicile.
Cette prise en charge est assurée par une équipe pluridisciplinaire, formée et qualifiée, composée d’aides médico-psychologiques, assistante sociale, infirmier, masseur-kinésithérapeute, ergothérapeute, psychologue.
Interlude permet également de soutenir et de soulager la famille et les proches, en leur offrant des temps de repos, et en les aidant à mieux comprendre la maladie et les symptômes qui lui sont liés.
La demande d’admission à l’accueil de jour Interlude peut être formulée par la famille, l’aidant, le médecin traitant, les services sociaux ou la personne elle-même. Une aide par l’APA à domicile peut être demandée auprès du Conseil Général.
Pour tout renseignement :  05 55 05 87 65
Contact presse
Philippe Verger – Directeur de la politique gérontologique du CHU Limoges
05 55 05 69 05 – philippe.verger@chu-limoges.fr

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.