« Interlude » : une pause dans la maladie d’Alzheimer

Le CHU de Limoges ouvre un accueil de jour « Interlude », destiné aux personnes âgées de plus de 60 ans, atteintes de la maladie d’Alzheimer ou de troubles apparentés. Cette structure intermédiaire à l’hospitalisation propose un accueil quotidien, sur le site de l’EHPAD Dr Chastaingtun, lieu de vie adapté et sécurisé.

Le CHU de Limoges ouvre un accueil de jour « Interlude », destiné aux personnes âgées de plus de 60 ans, atteintes de la maladie d’Alzheimer ou de troubles apparentés. Cette structure intermédiaire à l’hospitalisation propose un accueil quotidien, sur le site de l’EHPAD Dr Chastaingtun, lieu de vie adapté et sécurisé.

A Interlude, les personnes âgées atteintes de troubles psychiques bénéficient d’une écoute, d’un soutien psychologique, et d’une prise en charge adaptée. Des activités (cuisine, loisirs créatifs, loisirs pédagogiques…) basées sur la stimulation sensorielle, comportementale et motrice leur sont proposées. Il s’agit de préserver leurs acquis, leurs capacités motrices et intellectuelles et de les aider à retrouver leurs repères dans le temps et l’espace. Pas à pas, elles retrouvent leur autonomie et peuvent retourner à leur domicile.
Cette prise en charge est assurée par une équipe pluridisciplinaire, formée et qualifiée, composée d’aides médico-psychologiques, assistante sociale, infirmier, masseur-kinésithérapeute, ergothérapeute, psychologue.
Interlude permet également de soutenir et de soulager la famille et les proches, en leur offrant des temps de repos, et en les aidant à mieux comprendre la maladie et les symptômes qui lui sont liés.
La demande d’admission à l’accueil de jour Interlude peut être formulée par la famille, l’aidant, le médecin traitant, les services sociaux ou la personne elle-même. Une aide par l’APA à domicile peut être demandée auprès du Conseil Général.
Pour tout renseignement :  05 55 05 87 65
Contact presse
Philippe Verger – Directeur de la politique gérontologique du CHU Limoges
05 55 05 69 05 – philippe.verger@chu-limoges.fr

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.