Internet au pied du lit

Trop d'enfants passent de longues semaines à l'hôpital, hors de leur environnement familial et social habituel. Ces enfants, plus que d'autres, ont pourtant besoin de rester en contact avec leurs proches, leurs amis et de garder une fenêtre ouverte sur le monde. En gestation depuis un an, l'opération « Internet au pied du lit » vient d'être concrétisée au CHU de Rennes par l'inauguration du dispositif informatique mis à la disposition des enfants hospitalisés dans le service du Professeur Bracq en chirurgie infantile.

Trop d’enfants passent de longues semaines à l’hôpital, hors de leur environnement familial et social habituel. Ces enfants, plus que d’autres, ont pourtant besoin de rester en contact avec leurs proches, leurs amis et de garder une fenêtre ouverte sur le monde.

En gestation depuis un an, l’opération « Internet au pied du lit » vient d’être concrétisée au CHU de Rennes par l’inauguration du dispositif informatique mis à la disposition des enfants hospitalisés dans le service du Professeur Bracq en chirurgie infantile.

Cette opération est à l’initiative de la jeune chambre économique de Rennes regroupant des bénévoles en association dont le seul but est de se mobiliser autour de projets ayant comme objectif de servir la cité et ainsi d’améliorer la vie quotidienne de chacun.

Les trois ordinateurs portables et l’imprimante installés dans le service de chirurgie infantile répondent totalement à ce challenge. Ils permettent aux enfants hospitalisés pour une période longue de pouvoir maintenir des liens, des contacts avec leurs proches, leurs amis. Ils conserveront ainsi cette relation sociale si importante mais ils pourront également s’évader de l’univers hospitalier et s’ouvrir sur le monde.

Ces équipements dotés d’un accès ADSL à Internet ont été installés en salle de jeux et dans une chambre. Le troisième micro-ordinateur portable permettra aux enfants immobilisés de pouvoir avoir des contacts avec l’extérieur.

Cette opération a été soutenue par des associations très actives au CHU (associationq « Myosotis » et « Léo club ») mais aussi par de nombreux partenaires financiers qui voulaient à travers cette opération « Internet au pied du lit » permettre aux enfants de communiquer, d’élargir leur curiosité et d’être réconfortés à distance. Les équipements ludiques, pédagogiques de communication vont contribuer à améliorer les conditions de séjour de ces jeunes hospitalisés et à rendre leur vécu hospitalier un peu plus gai.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.