Investissement d’avenir: 2 projets lyonnais lauréats financés à hauteur de 15M€

Pour soutenir la recherche innovante et de grande ampleur, l’Agence Nationale de la Recherche lance des appels à projets. Cette année, sur les 67 dossiers déposés, 15 ont été retenus dont 2 pilotés par Lyon. Il s'agit des projets du Pr Jérôme Honnorat (projet BETPSY, coordonné par l’Université Claude Bernard Lyon 1) et du Pr François Vandenesch (projet IdBIORIV coordonné par les HCL). Les deux équipes recevront un financement de près de 15 M€. Les équipes lyonnaises sont également partenaires de 3 autres projets. Explications...

Pour soutenir la recherche innovante et de grande ampleur, l’Agence Nationale de la Recherche lance des appels à projets. Cette année, sur les 67 dossiers déposés, 15 ont été retenus dont 2 pilotés par Lyon. Il s’agit des projets du Pr Jérôme Honnorat (projet BETPSY, coordonné par l’Université Claude Bernard Lyon 1) et du Pr François Vandenesch (projet IdBIORIV coordonné par les HCL). Les deux équipes recevront un financement de près de 15 M€. Les équipes lyonnaises sont également partenaires de 3 autres projets. Explications… 
Focalisés sur la recherche translationnelle, les projets associent secteurs académique et hospitalier et entreprises et ont la possibilité de recevoir entre 5 et 10M€. Pour cette quatrième vague, le jury international a examiné 67 dossiers sur des critères de qualité scientifique, d’innovation mais aussi sur leur potentiel en matière de retombées médicales et socio-économiques. Il a proposé de retenir et financer 15 projets qui couvrent des aires thérapeutiques et des besoins médicaux variés, dont deux menés par des médecins universitaires des HCL :
– Le projet BETPSY (7 381 509€) s’attaque aux encéphalites et aux syndromes neurologiques paranéoplasiques provoqués par des réactions auto-immunes. L’objectif est de développer des outils de diagnostic de ces maladies et améliorer ainsi la prise en charge des patients. Le Pr Jérôme Honnorat pilote le projet. L’établissement coordinateur est l’Université Claude Bernard Lyon 1.
– Le projet IdBIORIV (5 719 814€) porté par le Pr François Vandenesch, développera des nouveaux outils de diagnostic ultrarapide dans les infections. L’objectif est de détecter en moins d’une heure les résistances et la virulence des bactéries. Les Hospices Civils de Lyon coordonnent le projet.
Les équipes des HCL sont également partenaires de 3 autres projets lauréats :
– Le Pr Tae-Hee Cho (service de neurologie vasculaire) est impliqué dans le projet BOOSTER (APHP), porté par le Pr Mikael Mazighi et qui développe de nouvelles approches de prises en charge des accidents vasculaires cérébraux ischémiques (AVCi) à haut risque de handicap et décès dont l’identification et la caractérisation rapides sont un enjeu crucial pour la survie des patients et la limitation des séquelles.
– Le Pr Laurent Guibaud (service d’imagerie médicale) participe au projet COSY qui propose de développer de nouvelles thérapies pour traiter une maladie rare : le syndrome d’hypercroissance dysharmonieuse. Il est porté par le Dr Guillaume Canaud et coordonné par l’Inserm.
– Le Pr Laurent Kodjikian (service d’ophtalmologie) intervient dans le projet EVIRED qui va revoir la prise en charge des rétinopathies diabétiques avec l’apport de technologies d’imagerie nouvelles et d’algorithmes d’intelligence artificielle. Il est porté par le Pr. Ramin Tadayoni à l’hôpital Lariboisière à Paris. 
Les résultats de ce 4ème appel à projets « Recherche hospitalouniversitaire en santé » ont été annoncés le 24 juin par Agnès BUZYN, ministre des solidarités et de la santé, Frédérique VIDAL, ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, et Guillaume BOUDY, secrétaire général pour l’investissement.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.