J-100 : Nancy, capitale mondiale du don d’organes.

Dans 100 jours, la France accueille pour la première fois, le seul événement mondial rassemblant les personnes greffées d'organes : du 19 au 27 juillet, la ville de Nancy associée à la Communauté Urbaine du Grand Nancy, au conseil général de Meurthe-et-Moselle et au Conseil Régional de Lorraine, sera l'hôte des 14èmes JEUX MONDIAUX DES TRANSPLANTES.

Dans 100 jours, la France accueille pour la première fois, le seul événement mondial rassemblant les personnes greffées d’organes : du 19 au 27 juillet, la ville de Nancy associée à la Communauté Urbaine du Grand Nancy, au conseil général de Meurthe-et-Moselle et au Conseil Régional de Lorraine, sera l’hôte des 14èmes JEUX MONDIAUX DES TRANSPLANTES.

Ces Jeux sont organisés avec le concours de Trans-Forme (Fédération Française des sportifs transplantés et dialysés). Une mobilisation sans précédent des universités, des associations et acteurs économiques locaux, d’une cinquantaine de partenaires financiers, avec le soutien de l’Etablissement français des Greffes (E.F.G.), est en cours pour réussir les Jeux.

Un événement pour sensibiliser au don d’organes
Programmés tous les deux ans, ces Jeux sont des compétitions sportives dédiées aux personnes de tous âges, transplantées d’organes vitaux. Ainsi un millier d’athlètes originaires de 70 pays concourront sous les yeux de Michel Platini, parrain des Jeux et de Larry Hagman, le célèbre JR de « Dallas », lui-même greffé du foie, venu spécialement pour soutenir les compétiteurs.

Les greffés témoignent du succès de la médecine de la transplantation et de la possibilité de mener une vie normale après la greffe. Mais avant tout, l’objet de ces Jeux est bien « de créer un fort impact auprès du public pour accroître les dons et prolonger les vies des malades en attente » rappelle Maurice Slapak, Président de la World Transplant Games Federation (W.T.G.F.), organisme créateur et organisateur de cette confrontation sportive unique en son genre.

Un grand rendez-vous international
« Nous hisserons ces 14èmes Jeux mondiaux à la hauteur d’un grand rendez-vous international » assure François Pélissier, Président du Comité Organisateur Local (C.O.L.). Les compétitions dans les 12 disciplines officielles(1) s’y dérouleront selon les règlements des fédérations internationales et seront jugées par des arbitres officiels.
2 000 personnes attendues : 1 000 compétiteurs, nombre record de participation et 1 000 accompagnateurs. 500 volontaires encadreront en permanence les Jeux et animeront le Village des Jeux. Pour la première fois, 100 enfants transplantés, invités, pourront participer aux Jeux et un millier d’enfants de Nancy rencontreront chacun leur athlète parrain au cours de la soirée « Transplant’ games ».

Des événements
Au delà de ce grand rassemblement sportif, Nancy vivra à l’heure du don d’organes en offrant une douzaine de temps forts à ses habitants, aux athlètes et au public présents, parmi lesquels :
Un concert luminographique pour la cérémonie d’ouverture le 20 juillet
Deux soirées conférence-débat, les 23 et 24 juillet sur le don d’organes et la greffe.
Un forum d’informations permanent sur le don d’organes et la greffe Village des jeux, Place Carnot
La publication de la première charte éthique universelle du don d’organes. Rédigée à l’initiative du Conseil Général de Meurthe et Moselle et sous l’égide de l’Etablissement français des Greffes, la Charte est l’aboutissement d’un travail de réflexion mené par les collégiens de Meurthe-et-Moselle et des scientifiques. La Communauté Urbaine du Grand Nancy en fera graver les mots-clés sur la sculpture « le Coeur du Grand Nancy », installée Place de la République ; symbole pérenne du passage des Jeux à Nancy.

(1)athlétisme, golf, kayak et mini-raft, natation, tennis, badminton, bowling, cyclisme, tennis de table, volley-ball, tir à la carabine, squash

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.