Je vous parle, regardez moi !

Mieux connaître, Mieux comprendre l'enfant prématuré. Pour aider les parents à mieux communiquer avec leur enfant prématuré, un livret a été réalisé à leur attention. Ils découvriront l'importance de l'observation, le langage corporel du tout petit, ses attitudes, les situations de bien-être et d'inconfort, et comment préparer le retour à la maison de leur bébé né en avance.

Mieux connaître, Mieux comprendre l’enfant prématuré.

Pour aider les parents à mieux communiquer avec leur enfant prématuré, un livret a été réalisé à leur attention. Ils découvriront l’importance de l’observation, le langage corporel du tout petit, ses attitudes, les situations de bien-être et d’inconfort, et comment préparer le retour à la maison de leur bébé né en avance.

Tendrement illustré, très accessible et facile à lire, il rassure les parents sur leurs compétences et valorise leur investissement dans les soins quotidiens portés à leur tout petit en complémentarité avec l’équipe soignante.


« Aujourd’hui, votre enfant a besoin de nombreux soins médicaux et infirmiers. L’équipe soignante va vous aider à le comprendre, mais bien vite, c’est vous qui le connaîtrez le mieux, car c’est votre enfant et vous êtes son meilleur soutien » explique, dans la préface, le Dr Nathalie Ratynski, du service de réanimation néonatale du CHU de Brest.

« Je vous parle, regardez moi ! » a été élaboré par le Dr Nathalie Ratynski et l’association Sparadrap, avec le soutien de la Fondation de France.

Les partenaires

Le CHU de Brest
est le premier centre français a avoir choisi d’implanter dans son service de réanimation néonatale le programme américain NICAP (Programme d’évaluation et de soins de développement du nouveau-né prématuré).

L’association Sparadrap a pour vocation d’aider les familles et les professionnels quand un enfant est malade ou hospitalisé. Elle édite des ouvrages à l’attention des enfants et de leur famille sur les soins dispensés à l’hôpital. Pour ce faire, elle travaille avec des équipes de terrain qui souhaitent réaliser des documents sur des prises en charge spécifiques. Sparadrap a retenu le projet de Brest car il traite de l’implication des parents dans les soins quotidiens, de la volonté d’aider les parents à devenir de réels partenaires ; Un sujet qui leur tient particulièrement à coeur.
Sparadrap : 48 rue de la plaine – 75020 Paris – Tél : 01.43.48.11.80 – www.sparadrap.org ?contact Françoise Galland, directrice : href= »mailto:fgalland.sparadrap@wanadoo.fr »

Pour la Fondation de France « Je vous parle, regardez-moi ! » s’inscrit dans le cadre du programme national de lutte contre la douleur. Attirer l’attention des soignants sur tout ce qui provoque la douleur, améliorer les techniques, informer les patients, petits et grands sur ce qui peut être douloureux, leur expliquer le but de certains gestes, chercher à diminuer l’anxiété qu’ils génèrent sont autant d’objectifs soutenus par la Fondation.
Fondation de France : 40 avenue Hoche – 7008 Paris – Tél : 01.44.21.31.83 – www.fdf.org
contact Mireille Davidson – responsable du département santé : href= »mailto:mireille.davidson@fdf.org »

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.