Job-dating estival réservé aux infirmier(e)s et aide-soignant(e)s au CHU d’ Angers

Vous recherchez un emploi pour cet été ? Le CHU d’Angers et l’hôpital Saint-Nicolas recrutent ! « Sur une demi-journée, le vendredi 29 mars, de 12 h à 18h30, rencontrez les hospitaliers, passez votre entretien d’embauche et repartez avec un contrat d’engagement. » Cette offre d'emplois groupés est diffusée par la presse dans le cadre d'une campagne de recrutement estival d'ampleur. Et pour cause, le CHU d’Angers, 1er employeur du Maine-et-Loire et acteur majeur de l’offre de santé dans le Grand Ouest, et l’hôpital Saint-Nicolas sont à la recherche d'infirmier(e)s et d'aides-soignant(e)s pour l’été. 150 postes sont à pourvoir !

Vous recherchez un emploi pour cet été ? Le CHU d’Angers et l’hôpital Saint-Nicolas recrutent ! « Sur une demi-journée, le vendredi 29 mars, de 12 h à 18h30, rencontrez les hospitaliers, passez votre entretien d’embauche et repartez avec un contrat d’engagement. » Cette offre d’emplois groupés est diffusée par la presse dans le cadre d’une campagne de recrutement estival d’ampleur. Et pour cause, le CHU d’Angers, 1er employeur du Maine-et-Loire et acteur majeur de l’offre de santé dans le Grand Ouest, et l’hôpital Saint-Nicolas sont à la recherche d’infirmier(e)s et d’aides-soignant(e)s pour l’été. 150 postes sont à pourvoir !
Pour participer, les candidats sont invités à s’inscrire en ligne, sur la plateforme www.supersoignants.fr où ils peuvent préciser leur préférence d’affectation. Suite à leur inscription, ils seront contactés par la Direction des Ressources Humaines du CHU qui leur précisera les documents à préparer en vue du Job-dating.
Modalités
Le vendredi 29 mars, les participants devront être munis des documents demandés par la DRH suite à leur inscription en ligne sur www.supersoignants.fr
Le jour-J, ils se présenteront à l’IFSI du CHU à l’heure qui leur conviendra, entre 12h et 18h30. Ils seront accueillis par la Direction des Ressources Humaines du CHU et l’établissement leur sera présenté.
Tenant compte de leurs souhaits d’affectation et des offres proposées par le CHU (secteurs de soins conventionnels ou à haute technicité : médecine, chirurgie, urgences, secteurs de nuit, réanimation, blocs opératoires, pédiatrie, Ehpad, etc), les candidats s’entretiendront avec le cadre de santé du ou des secteurs concernés.
Les participants au Job-dating seront libres de postuler sur une ou plusieurs périodes de remplacement, selon leurs disponibilités :
– période 1, du 11 juillet au 4 août ;
– période 2, du 5 au 25 août ;
– période 3, du 26 août au 15 septembre.
Cette journée du 29 mars sera aussi l’occasion pour les infirmiers et aides-soignants candidats de rencontrer des professionnels de santé du CHU et de l’hôpital Saint Nicolas … peut-être leurs futurs collègues.
Une proposition d’affectation à l’issue des entretiens
Le jour-même, à l’issue du job-dating et sous réserve de la réussite de l’entretien de recrutement, le CHU pourra proposer une affectation aux candidats. Celle-ci tiendra compte de leurs souhaits professionnels et de leurs disponibilités sur tout ou partie de l’été. Entre le job-dating et la prise de poste, le CHU s’engage à ne pas modifier l’affectation proposée. Et si celle-ci est acceptée par le candidat, un contrat d’engagement lui sera remis le jour même du Job-dating, le 29 mars.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.