Journée des Associations sous le signe de la complémentarité

Le 2 avril 2010 se tiendra la seconde édition de la "journée des associations". Initié en 2009, ce rendez-vous désormais annuel est l'occasion de renforcer le lien entre les associations et le Centre Hospitalier Universitaire de Nîmes grâce à des échanges constructifs. 25 associations ont signé ou sont en passe de signer une convention, véritable reconnaissance de la complémentarité qu'apportent les bénévoles au travail des soignants. Chaque association bénéficie d'une page Web sur le site internet du CHU de Nîmes, d'autres actions piliers de reconnaissance sont à l'étude.

Le 2 avril 2010 se tiendra la seconde édition de la « journée des associations ». Initié en 2009, ce rendez-vous désormais annuel est l’occasion de renforcer le lien entre les associations et le Centre Hospitalier Universitaire de Nîmes grâce à des échanges constructifs.
25 associations ont signé ou sont en passe de signer une convention, véritable reconnaissance de la complémentarité qu’apportent les bénévoles au travail des soignants. Chaque association bénéficie d’une page Web sur le site internet du CHU de Nîmes, d’autres actions sont à l’étude.

Les liens tissés entre les associations et les services de soins sont autant de maillons d’une chaîne d’aide et de soutien. La construction de ce réseau solidaire améliore le parcours de santé du patient durant l’hospitalisation mais aussi en amont et en aval du séjour.

Les associations de bénévoles à l’hôpital interviennent dans le cadre général de la mission des établissements de santé, en complémentarité avec le personnel. Chaque association de bénévoles apporte les réponses spécifiques aux attentes des personnes accueillies. Il peut s’agir d’un soutien par une présence, une
écoute, une réponse à une attente, un lien d’humanité.

Parmi la trentaine des associations intervenants au sein d u Centre Hospitalier Universitaire de Nîmes, la plus ancienne et peut-être également la plus transversale est la V.M.E.H. (Visite des malades dans les Etablissements Hospitaliers).

L’association est aux côtés des patients à l’hôpital et des personnes âgées en maison de retraite : tous les mardis après-midi au CHU Carémeau et les jeudis au centre Ruffi. Ses bénévoles rendent visite aux patients à l’Hôpital Carémeau, proposent des animations* au moment des fêtes de fin d’année dans le hall d’entrée de l’Hôpital et dans certaines unités et ont lancé des activités dans le service Psychiatrie : jeux de cartes, peinture, puzzle, loto…

Quelques témoignages attestent des bienfaits de la présence amicale des volontaires
« Cela m’a fait du bien de parler avec vous, merci de m’avoir écouté. »
« C’est très bien ce que vous faites »
« Vous nous apportez un rayon de soleil »
« Je n’habite pas sur place mais de savoir que vous visitez régulièrement mon parent me rassure »

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.