Journée d’information sur le syndrome de Lynch

L'association HNPCC France organise sa 7e journée d'information sur le syndrome HNPCC/Lynch. Cette conférence, gratuite et ouverte à tous, se tiendra le samedi 21 octobre 2006 de 9h30 à 13h dans l'amphithéâtre 8 de la faculté de médecine de Nantes. Elle sera suivie d'un repas offert (sur inscription) et de l'assemblée générale de l'association qui se terminera vers 16h30.

L’association HNPCC France organise sa 7e journée d’information sur le syndrome HNPCC/Lynch. Cette conférence, gratuite et ouverte à tous, se tiendra le samedi 21 octobre 2006 de 9h30 à 13h dans l’amphithéâtre 8 de la faculté de médecine de Nantes. Elle sera suivie d’un repas offert (sur inscription) et de l’assemblée générale de l’association qui se terminera vers 16h30.
Les cancers du côlon et du rectum sont la seconde cause de décès par cancer dans les pays développés. En France, environ 36 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année, dont 40% vont conduire à un décès. Le risque de cancer colorectal est comparable chez les hommes et chez les femmes. Les cancers colorectaux peuvent être guéris d’autant plus facilement qu’ils sont diagnostiqués à un stade précoce.

Le syndrome HNPCC (Hereditary Non Polyposis Colorectal Cancer), maladie également connue sous la dénomination de syndrome de Lynch est une prédisposition héréditaire aux cancers familiaux du colon(sans polypose), du rectum et de l’utérus.

En France, 2% des cancers colorectaux sont dus au syndrome HNPCC/Lynch. Il arrive fréquemment que plusieurs membres d’une même famille développent d’autres cancers avant l’âge de 50 ans.

La présence dans une famille des trois caractéristiques suivantes révèle habituellement le syndrome HNPCC

– trois personnes ont eu un cancer lié au syndrome HNPCC, notamment des cancers du côlon et de l’endomètre (utérus)
– au moins deux d’entre elles sont liées au 1er degré (parent-enfant ou frère-soeur) et deux générations successives sont atteintes
– un des cancers au moins est survenu avant l’âge de 50 ans

L’association HNPCC France organise sa 7e journée d’information sur le syndrome HNPCC/Lynch. Cette conférence, gratuite et ouverte à tous, se tiendra le samedi 21 octobre 2006 de 9h30 à 13h dans l’amphithéâtre 8 de la faculté de médecine de Nantes. Elle sera suivie d’un repas offert (sur inscription) et de l’assemblée générale de l’association qui se terminera vers 16h30.

Au programme
– la génétique et prévention, actualisation des recommandations
Dr Sylviane Olschwang, Institut Paoli Calmettes – Marseille
– la chromoendoscopie (il est recommandé de compléter la coloscopie en utilisant un colorant de type indigo carmen)
Dr Bruno Buecher, CHU de Nantes
– les différentes chirurgies du colon et leurs conséquences
Dr Guillaume Meurette, CHU de Nantes
– la synthèse d’une étude sur le vécu des patients
Dr Christine Lasset, Institut Léon Bérard de Lyon,
Maître de conférences des universités (MCU-PH) à l’université Claude Bernard Lyon
– les missions et principales réalisations de l’association HNPCC France
Arsène Losson, Association HNPCC France

Pour en savoir plus : href= »http://hnpcc.france.free.fr » target= »_blank »

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.