Mort inattendue du nourrisson : le CHUGA sensibilise familles et professionnels

Pour la première fois cette année, le CHU Grenoble Alpes a organisé une journée de prévention grand public autour de la Mort inattendue du nourrisson. Plus de 200 personnes ont répondu à son invitation : futurs parents, jeunes parents, grands-parents ainsi que des professionnels de santé.

Plus de 200 personnes, parmi lesquelles des familles -futurs parents, jeunes parents, grands-parents- ainsi que des professionnels de santé ont participé à la première journée de prévention de la Mort Inattendue du Nourrisson (MIN ) organisée par le CHU Grenoble Alpes mardi 20 septembre 2016 à l’Hôpital Couple Enfant.

« Cette journée ouverte à tous a pour but de sensibiliser les parents au fait qu’un couchage correct va diminuer le risque de mort subite pour les enfants. Il ne s’agit pas du tout de culpabiliser les familles mais bien de partager des conseils de professionnels » rappelle le Dr Anne-Pascale Michard Lenoir, pédiatre au CHU Grenoble Alpes.

« Le facteur de risque prin­cipal est de coucher le bébé sur le ventre. Plus globalement, il faut éviter, toutes les situations risquant de confiner l’atmosphère autour du bébé : présence d’un matelas mou, d’une couette, d’un oreiller, d’une peluche ou d’un coussin d’allaitement. Pour résumer, le bébé doit être couché sur le dos dans un lit à barreaux avec un matelas ferme et une gigoteuse à sa taille. Il ne doit rien y avoir dans le lit hormis un petit doudou », explique le Dr Michard Lenoir.
Ce message fondamental de prévention a été largement diffusé tout au long de la journée.

Le CHU Grenoble Alpes est le centre de référence Mort Inattendue du Nourrisson (Min) pour les départements de l’Isère, de la Savoie et de la Haute­Savoie. Entre 2009 et 2015, 84 cas de MIN ont été pris en charge par les équipes spécialisées du CHUGA.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.