Journée nationale de la prostate, les urologues du CHU se mobilisent

1 français sur 8 concerné au cours de sa vie, 40 000 nouveaux cas par an en 2009, 160 000 à l'horizon 2050... telles sont les perspectives peu réjouissantes du cancer de la prostate. Comment survient ce cancer ? comment le dépister ? comment le traiter ? Pour répondre à ces questions les spécialistes rencontreront le public, le 15 septembre 2009 à l'occasion de la 5 journée nationale de la prostate. De 10h à 16h dans le hall du bâtiment B1A de Bretonneau, les urologues du CHU de Tours organisent des entretiens individuels et gratuits...

1 français sur 8 concerné au cours de sa vie, 40 000 nouveaux cas par an en 2009, 160 000 à l’horizon 2050… telles sont les perspectives peu réjouissantes du cancer de la prostate. Comment survient ce cancer ? comment le dépister ? comment le traiter ? Pour répondre à ces questions les spécialistes rencontreront le public, le 15 septembre 2009 à l’occasion de la 5 journée nationale de la prostate. De 10h à 16h dans le hall du bâtiment B1A de Bretonneau, les urologues du CHU de Tours organisent des entretiens individuels et gratuits afin de renseigner les Tourangeaux sur les symptomes de la maladie et présenter les nouveaux traitements. Le public pourra aussi assister à des démonstrations d’interventions réalisées grâce au robot chirurgical récemment acquis.

Les explications se poursuivront sur le web avec www.espaceurologie.com, le nouveau site internet qui met en ligne des fiches explicatives sur les interventions les plus courantes, diffuse des conseils sur la convalescence post opératoire et explique les possibles complications. Des schémas, photos et vidéos seront disponibles.

Les pathologies de la prostate au CHRU de Tours
– 300 patients suivis chaque année
– La durée médiane de l’hospitalisation est de 3 jours
– 40 curiethérapies sont réalisées chaque année

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.