Journée nationale de l’audition : 2 nouveautés au CHU de Limoges

A l'occasion de la journée nationale de l'audition du 11 mars 2010, le service d'Oto-Rhino-Laryngologie (ORL) et chirurgie cervico-faciale du CHU de Limoges présente sa démarche de dépistage systématique des nouveau-nés et sa nouvelle activité d'implantation cochléaire. Ce service est labellisé centre de référence du diagnostique de la surdité.

A l’occasion de la journée nationale de l’audition du 11 mars 2010, le service d’Oto-Rhino-Laryngologie (ORL) et chirurgie cervico-faciale du CHU de Limoges présente sa démarche de dépistage systématique des nouveau-nés et sa nouvelle activité d’implantation cochléaire. Ce service est labellisé centre de référence du diagnostique de la surdité.

Le dépistage systématique de la surdité chez les nouveau-nés vient d’être mis en place à l’hôpital de la mère et de l’enfant. Ce dépistage précoce (avant 5 mois) permet de détecter les problèmes d’audition. Un suivi pourra ainsi être mis en place pour l’enfant, et, surtout il sera possible d’améliorer sa scolarité. En effet, dépisté après 3 ans, les problèmes d’audition ont un impact négatif sur le déroulement de la vie scolaire.

Seconde nouveauté, le CHU vient d’obtenir l’agrément pour l’implantation cochléaire (dispositif médical électronique qui permet de restaurer l’audition) chez les enfants, les personnes âgées ou les sujets présentant un handicap lourd, et pour lesquels l’appareillage n’a plus d’efficacité. La mise en route de cette nouvelle activité va s’effectuer courant 2010. Elle assurera un confort aux patients, qui jusqu’à présent devaient se rendre sur Toulouse, Bordeaux ou Paris pour pouvoir bénéficier de ces implants.

Le service d’ORL assure également la prise en charge de toutes les surdités chirurgicales, comme celle réalisée par le laser pour l’otospongiose (maladie héréditaire). Cette chirurgie au laser non-invasive permet de limiter les suites opératoires.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.