L’AP-HP, Tours et Montpellier désignés centres d’excellence sur l’autisme et les troubles du neuro-développement

En collaboration entre le ministère de la Recherche et de l’Enseignement supérieur, le ministère des Solidarités et de la Santé, le secrétariat d’Etat chargé des Personnes handicapées et la délégation interministérielle pour l’Autisme au sein des troubles du neuro-développement, un appel d’offres a été lancé en mars dernier. Le jury, réunissant chercheurs français et étrangers, présidé par le professeur Benoit Vallet a sélectionné InovAND, porté par l’hôpital Robert Debré AP-HP, EXAC-T, porté par le CHU de Tours et CeAND, porté par le CHU de Montpellier.
En collaboration entre le ministère de la Recherche et de l’Enseignement supérieur, le ministère des Solidarités et de la Santé, le secrétariat d’Etat chargé des Personnes handicapées et la délégation interministérielle pour l’Autisme au sein des troubles du neuro-développement, un appel d’offres a été lancé en mars dernier. Le jury, réunissant chercheurs français et étrangers, présidé par le professeur Benoit Vallet a sélectionné InovAND, porté par l’hôpital Robert Debré AP-HP, EXAC-T, porté par le CHU de Tours et CeAND, porté par le CHU de Montpellier.
La recherche sur l’autisme a récemment permis de nombreuses avancées dans la compréhension des mécanismes biologiques associés à l’autisme et aux autres troubles neuro-développementaux, mais l’enjeu est d’aller plus loin, en dotant la France d’une recherche d’excellence. Il s’agit de structurer une communauté de recherche forte, capable de travaux interdisciplinaire et étroitement connectée aux secteurs d’activité concernés (notamment soins, enseignement-éducation, technologies de compensation, etc.) de façon à diffuser rapidement les innovations à tous.
"C’est à ces conditions que les personnes autistes connaîtront une amélioration globale de leur situation car nous disposerons de dispositifs de repérage, de diagnostic, de soins et d’accompagnement appuyés par la recherche, la formation et l’innovation", souligne dans son communiqué le secrétariat d’Etat chargé des Personnes handicapées. Cette accélération de la production de connaissances nécessite la structuration d’une communauté de recherche par essence interdisciplinaire, de la biologie moléculaire aux sciences sociales, capable de répondre à des appels à projet et de se positionner en leader européen.

Une stratégie d’innovation et de recherche plus large au service du patient

La désignation de trois centres d’excellence répond à plusieurs objectifs: établir un continuum entre l’expertise diagnostique et thérapeutique, la recherche appliquée en santé et la recherche fondamentale ainsi que la formation universitaire. La diffusion des avancées scientifiques au sein des formations initiales et continues est en effet, aujourd’hui encore, trop marquée par une très forte hétérogénéité sur le territoire. La sélection et le financement de ces centres visent d’une part à confirmer leur caractère de référence et d’autre part à permettre leur contribution, en réseau, à la production de données de qualité et interopérables pour la recherche sur l’autisme et les TNDs. Les centres sélectionnés bénéficieront de financement complémentaire dès 2019.
Cette action s’inscrit dans une stratégie d’innovation et de recherche plus large qui passe ainsi par plusieurs leviers qui, chacun en lien avec l’autre, participe de cette structuration : la création de centres d’excellence ; l’incitation à l’implication de jeunes praticiens hospitalo-universitaires, 10 postes de chef de clinique créés et pourvus parmi 50 candidat en novembre 2018 ; la coordination sous la forme d’un groupement d’intérêt scientifique (GIS) de la communauté de recherche qui sera officiellement lancé en Octobre 2019 ; la création d’une cohorte de grande ampleur pour améliorer nos connaissances épidémiologiques.

Les trois premiers centres d’excellence français 

InovAND: Centre d’excellence des troubles du spectre autistique et neuro-développementaux d’Île de France, porté par l’hôpital RobertDebré AP-HP
Coordonné par le Pr Richard Delorme, InovAND réunit un noyau d’équipes de recherche rattachées à l’hôpital universitaire Robert-Debré AP-HP et un groupe étroitement associé d’équipes cliniques et scientifiques d’Ile-de-France, apportant une expertise complémentaire au centre, en partenariat avec les représentants des associations. Les équipes constitutives d’InovAND regroupent des équipes couvrant l’ensemble du champ des TND, ce qui représente environ 50% de l’activité de l’hôpital pédiatrique Robert Debré AP-HP, l’un des plus grands d’Europe
InovAND s’appuie sur un département hospitalo-universitaire, créé en 2012 promouvant la recherche de nouvelles thérapies pour le cerveau en développement (DHU PROTECT). Il s’agit d’une initiative conjointe de AP-HP, de l’Inserm et de l’Université de Paris. InovAND réunira l’excellence clinique (des nouveau-nés à risque de TDN aux enfants et adultes atteints), pédagogique et scientifique (Institut Pasteur, fondations Fondamental, & Prem-Up, Neurospin-CEA-Saclay, l’IPNP et Cermes3).

EXAC-T: EXcellence in Autism Center–Tours, porté par le CHU de Tours
Coordonné par le Pr. F. Bonnet-Brilhault, le projet EXAC-T a pour objectif de fédérer, autour d’une expertise reconnue depuis 50 ans dans le diagnostic, l’évaluation, les interventions, la formation et la recherche dans l’autisme, un ensemble d’équipes Hospitalo-Universitaires et de recherche labellisées. Le CHU de Tours étant membre du réseau HUGO (Hôpitaux Universitaires du Grand Ouest), ce projet repose sur un noyau d’excellence composé d’équipes ayant depuis de nombreuses années des collaborations transdisciplinaires actives: unités cliniques dédiées aux TSA et TND ; CRA Centre Val de Loire CVL (enfant, adulte) ; unité INSERM 1253, couvrant les champs de la recherche fondamentale, préclinique, clinique et en sciences sociales, les départements de formation universitaire initiale, continue et non universitaire, le centre d’investigation clinique 1415 et s’intègre à l’axe d’excellence "Neuropsychiatrie et technologies pour la santé" du CHU de Tours.
EXAC-T permettra de dynamiser les interfaces existantes avec les équipes de recherche de la SFR 4226 (UMR 7247, UMR 7295, Polytech Tours). Il offrira une structuration permettant la diffusion des expertises cliniques et de recherche (équipes Hospitalières des CRA CVL, Bretagne et Pays de Loire ; Centres de Référence et de Compétence ID, CLAD-Ouest ; réseaux du GIRCI GEM-EXCELL, HUGOPEREN) et l’opportunité de partager un même modèle organisationnel de recueil et d’exploitation des gisements de données cliniques (RiCDC).

CeAND : Center of Excellence for Autism and Neurodevelopmental Disorders, porté par le CHU de Montpellier

Coordonné par le Pr Amaria Baghdali, CeAND réunit acteurs du soin, de l’éducation et de la recherche grâce à la synergie entre Université de Montpellier, 19 équipes cliniques du CHU (dont 6 centres de référence ou compétence sur les TND), 19 équipes de recherche labellisées issues de 7 instituts de recherche (IRMB, INM, IGF, IGH, IGMM, CRBM, LIRMM) ainsi que le comité local d’éthique et l’université Paul Valéry pour l’expertise en sciences sociales et éthique.
Ce regroupement permet de disposer d’une masse critique de cliniciens et de 150 chercheurs rompus à l’excellence, assurant une visibilité et une compétitivité au niveau international. L’orientation translationnelle du centre est favorisée par l’excellence locale en biologie-santé et l’accès à des modèles expérimentaux de premier plan, ainsi que le soutien de Muse, du FHU Neurosciences et du pôle biologie santé Rabelais. Les forces recouvrent: une expérience reconnue dans la mise en place et le suivi de cohortes épidémiologiques prospectives de patients autistes (ELENA, EPITED, EFAAR) dans une approche vie entière, des bases de données structurées (800 participants dans ELENA) et la capacité à constituer des collections biologiques de 1er plan au sein d’un CRB accrédité, l’accès à des plateformes cliniques et technologiques (CHU-Platforms, Biocampus) tournées vers les biomarqueurs protéiques (PPC, FPP) et des modèles expérimentaux spécifiques, propices aux projets translationnels, l’implication des familles dans la gouvernance des études, de nombreux enseignements universitaires et activités éducatives (DU, AFREE).
A lire aussi : 

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.