L’hôpital numérique inspire : succès international pour l’AMI Paris-Nantes

15 lauréats retenus sur 388 projets portés par 242 contributeurs internationaux ! L’appel à manifestation d’intérêt (AMI)* sur l’hôpital numérique du futur lancé par l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris et le CHU de Nantes a inspiré de nombreux talents. La remise des prix s'est déroulée en présence d’Agnès Buzyn, Ministre des Solidarités et de la Santé, de Mounir Mahjoubi, Secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre chargé du Numérique, de Martin Hirsch, Directeur général de l’AP-HP, de Philippe Sudreau, Directeur général du CHU de Nantes, et de Nicolas Dufourcq, Directeur général de Bpifrance. Présentation des futures innovations digitales qui vont transformer le quotidien des patients et des équipes et aident à imaginer l'hôpital de demain...

15 lauréats retenus sur 388 projets portés par 242 contributeurs internationaux ! L’appel à manifestation d’intérêt (AMI)* sur l’hôpital numérique du futur lancé par l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris et le CHU de Nantes a inspiré de nombreux talents. La remise des prix s’est déroulée en présence  d’Agnès Buzyn, Ministre des Solidarités et de la Santé, de Mounir Mahjoubi, Secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre chargé du Numérique, de Martin Hirsch, Directeur général de l’AP-HP, de Philippe Sudreau, Directeur général du CHU de Nantes, et de Nicolas Dufourcq, Directeur général de Bpifrance.  Présentation des futures innovations digitales qui vont transformer le quotidien des patients et des équipes et aident à imaginer l’hôpital de demain…
Parmi les cinq thématiques identifiées par l’AP-HP et le CHU de Nantes, quatre ont concentré l’essentiel des réponses à part quasiment égale : la « révolution des patients » ; améliorer les échanges entre professionnels de santé ; l’hôpital « intelligent » : le déploiement des données et la sécurité des infrastructures. Le cinquième thème, qui concernait le management de l’innovation, a suscité moins de réponses.
Les contributions ont été examinées par un jury présidé par le Professeur Rémy Nizard, Président de la Commission médicale de l’hôpital Lariboisière – AP-HP, et composé de professionnels (médecins et soignants) de l’AP-HP et du CHU de Nantes, de représentants des patients, ainsi que d’experts du numérique, le 15 novembre 2017. 

Le jury a retenu 15 projets lauréats, parmi lesquels figurent quatre coups de cœur

Coup de cœur « Expérience professionnels de santé » – Intégration d’un nouveau coéquipier soignant : TwinswHeel, le droïde de logistique –  TwinswHeel Soben & Effency
L’essor de la robotique devrait permettre d’améliorer la qualité de vie et le bien-être au travail. Encore faut-il que ces changements d’habitudes soient adaptés au travail du personnel soignant, et viennent soutenir les métiers plutôt que les entraver. C’est tout l’enjeu de la prise en compte d’une dimension humaine dans le déploiement de projets de robotique au sein d’équipes de soins. Tous ces projets d’avenir nécessitent l’implication totale du personnel hospitalier et la constitution d’équipes pluri-professionnelles résilientes et agiles, qui vont devoir s’adapter aux changements. C’est pour cette raison que TwinswHeel s’est associé avec Effency dans ce projet.
Coup de cœur « Hôpital intelligent » – Double numérique de l’hôpital pour le diagnostic organisationnel et le pilotage des flux de patients – IMT Mines Albi-Carmaux – Centre de Génie Industriel et ses partenaires académiques et industriels
Le projet porte sur la création d’un double numérique (digital twin) de l’hôpital, véritable maquette numérique et dynamique permettant de simuler les flux de patients dans l’hôpital réel.
La granularité de la représentation sera paramétrable afin de visualiser des patients dans l’ensemble d’un bâtiment, ou au niveau d’un étage, d’un service ou d’une salle particulière. En plus de cette dimension de supervision, le double numérique a pour vocation d’être un véritable outil d’aide à la décision pour le pilotage en temps réel des flux de patients. 
Coup de cœur « Expérience patients » – Compagnon numérique et polyvalent pour le patient dans sa chambre d’hôpital – CEA Tech
En premier lieu, le projet vise à concevoir et déployer un assistant numérique, multi-sensoriel et polyvalent, pouvant interagir, comprendre, anticiper et dans une certaine mesure répondre aux besoins et attentes du patient, sur des questions relatives à sa sécurité physique, son bien-être psycho-physique, ses questionnements relatifs à son séjour en hôpital et son état de santé.
Le second objectif à mener de front concerne la collaboration Homme-Robot par la cobotique selon trois axes distincts : la rééducation post-traumatique, l’aide au personnel et le transfert des patients.
Prix spécial du jury – Coordination d’une communauté d’aidants – Wello
Le retour à domicile de personnes en perte d’autonomie repose essentiellement sur une coordination d’acteurs qui effectuent au quotidien une multitude de tâches : famille, amis, voisins, services d’aide à domicile, personnel soignant, bénévoles, etc. 
Ce projet permet à l’aidant référent de planifier les activités à effectuer sur wello.fr, en créant une communauté d’aidants autour de lui et de son proche. Chacun indique ensuite ce qu’il est prêt à faire tous les jours ou une fois de temps en temps.  

Et aussi….

  • Digitalisation du parcours d’accueil Patient & Visiteurs- SPIE ICS – Groupe SPIE
  • Suivi numérique pré et post opératoire des patients – Alcatel-Lucent Enterprise Clepsydra 
  • Réalité virtuelle thérapeutique réduisant la douleur et l’anxiété des patients hospitalisés – Healthy Mind  
  • Médecine Intelligente Fédérée : infrastructure pour une médecine des 4 P – Polytechnique, Owkin, Service de dermatologie CHU de Nantes et Hôpital Saint Louis AP-HP
  • L’expérience professionnels de santé pour la bonne information au bon moment – Quarness, Apple 
  • Intelligence artificielle : vers de nouvelles applications en imagerie médicale – Siemens Healthineers 
  • Autopilot echo : étendre l’usage de l’échographie cardiaque – Philips 
  • FLEXIBIM : avatar numérique pour un hôpital modulable – Engie, Engie Axima
  • Géolocalisation au service des établissements de santé – Stanley Healthcare
  • Drones, des coursiers autonomes, dans les airs et sur les eaux au service des patients – Atos integration
  • Maintenance en réalité augmentée – Bloc In Bloc

L’AP-HP et le CHU de Nantes ont initié cet appel à manifestation d’intérêt afin d’identifier des technologies innovantes qui se révèleront indispensables aux hôpitaux numériques du futur et qui peuvent dès aujourd’hui aider à concevoir trois projets hospitalo-universitaires majeurs de la décennie à venir : 
> Le campus hospitalo-universitaire du Grand Paris-Nord ; 
> Le projet du Nouveau Lariboisière ; 
> Le nouveau CHU de Nantes. 
Pour en savoir plus 
La liste des 242 contributions à l’AMI 
http://digital-chunantes.aphp.fr/ 
Le livre blanc « Appel à manifestation d’intérêt / Construire l’hôpital numérique du futur » 
*Un appel à manifestation d’intérêt (AMI) permet de présélectionner des candidats qui sont ensuite invités à soumettre leur projet dans le cadre de procédures plus restreintes. Il représente la première phase d’une démarche pérenne d’innovation ouverte, destinée à se poursuivre dans le temps. 

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.