La 3e édition de la Toulouse Onco Week démarrera le 1er février 2020

La Toulouse Onco Week (TOW) prépare sa troisième édition. Centré autour de la résistance thérapeutique, ce symposium international organisé par l’Institut Universitaire du Cancer de Toulouse se tiendra du 1er au 5 février 2020. Reflet d’un réseau de recherche, d’innovation et de soins dense et dynamique, la TOW accueillera lors de cette édition des invités internationalement reconnus par la communauté scientifique pour l’importance de leurs travaux et de leurs découvertes. Des événements dédiés au grand public feront de cet événement le lieu de rencontre privilégié de tous les acteurs de la lutte contre le cancer.

La Toulouse Onco Week (TOW) prépare sa troisième édition. Centré  autour de la résistance thérapeutique, ce symposium international organisé par l’Institut Universitaire du Cancer de Toulouse se tiendra du 1er au 5 février 2020. Reflet d’un réseau de recherche, d’innovation et de soins dense et dynamique, la TOW accueillera lors de cette édition des invités internationalement reconnus par la communauté scientifique pour l’importance de leurs travaux et de leurs découvertes. Des événements dédiés au grand public feront de cet événement le lieu de rencontre privilégié de tous les acteurs de la lutte contre le cancer. 
La TOW, événement unique en Europe, réunit un nombre grandissant d’acteurs internationaux de la lutte contre le cancer : scientifiques, cliniciens, personnels soignants, industriels, sociétés de biotechnologie, groupes pharmaceutiques, pouvoirs publics et associations caritatives. L’événement est articulé autour de la journée mondiale de lutte contre le cancer du 4 février 2020.  Ce rendez-vous majeur est dédié à ceux dont l’objectif principal est de réunir leurs connaissances et leurs compétences pour faire reculer, ensemble, le cancer. La TOW sera rythmée par plusieurs événements, dont certains ouverts au grand public.
Le Centre des congrès Pierre Baudis accueillera le symposium scientifique international, composé d’une session de conférences plénières et de 4 sessions thématiques, les  présentations d’industriels et de startups, ainsi que des rencontres Business to Business, une conférence grand public et un concert. 
Une course caritative, la Toulouse Onco Run, se tiendra le dimanche 4 février.

Des experts de renommée internationale

En 2018, la deuxième édition de la TOW a fédéré plus de 2.000 participants et a été le théâtre d’annonces porteuses d’espoir et d’une forte mobilisation de la communauté médico-scientifique internationale. L’annonce par le tandem Bruno Ségui/Nicolas Meyer du lancement d’essais cliniques, dans le cadre de leurs travaux sur le rôle des TNF associés à l’immunothérapie dans la prise en charge du mélanome, avait alors marqué la communauté scientifique internationale. Le programme 2020 sera lui aussi riche en présentations de très haut niveau, avec des intervenants prestigieux, parmi lesquels :
Douglas Hanahan (Institut Suisse de Recherches Expérimentales sur le Cancer, Lausanne), connu internationalement en particulier depuis sa contribution majeure, avec Robert Weinberg, aux travaux pionniers ayant donné une vision intégrée des différentes caractéristiques acquises par les cellules lors de la cancérogenèse et la progression tumorale. 
M. Celeste Simon (Abramson Family Cancer Research Institute, Philadelphie) qui étudie les effets de l’hypoxie (découverte mise en exergue par le dernier prix Nobel de Physiologie et Médecine) sur le développement, le métabolisme, la résistance et la dissémination des cellules tumorales et leur interaction avec les cellules de l’immunité.
Hervé Avet-Loiseau (Centre de Recherches en Cancérologie de Toulouse, IUCT-Oncopole), l’un des spécialistes du myélome multiple, reconnu pour ses travaux sur la caractérisation de la maladie, l’impact de la tumeur sur le système immunitaire, l’identification de facteurs pronostiques et l’amélioration de la prise en charge des patients. Il  a fait son entrée cette année dans le classement des scientifiques les plus influents au monde.

Quatre sessions scientifiques

Les deux journées suivantes seront dédiées à 4 sessions scientifiques les 4 et 5 février, qui accueilleront chacune trois conférenciers invités :  
1 – Peut-on améliorer l’efficacité des médicaments ciblant l’ADN ? Can we really improve DNA damaging agents efficacy ?  

Intervenants : Yves Pommier (Center for Cancer Research, National Cancer Institute, Bethesda), Madalena Tarsounas (Genome stability and tumourigenesis,  University of Oxford), Sébastien Britton (Institut de Pharmacologie et de Biologie structurale, Toulouse).   
2 – Thérapies ciblées et mécanismes de résistance – Targeted therapies and resistance mechanisms
Intervenants : Fabrice André (Gustave Roussy, Villejuif), Jean-Christophe Marine (VIB-KU Leuven Center for Cancer Biology), Julie Guillermet-Guibert (Centre de Recherches en Cancérologie de Toulouse).  
3 – Oncoimmunologie : de la science à la survie – Translating oncoimmunology science into survival
Intervenants : Nikhil C. Munshi (Dana Farber Cancer Institute, Boston), Eric Vivier (Centre d’Immunologie de Marseille-Luminy), Jean-Jacques Fournié (Centre de Recherches en Cancérologie de Toulouse).  
4 – Vulnérabilités métaboliques et ciblages thérapeutiques dans le cancer – Metabolic vulnerabilities – driven therapies
Intervenants : Christian Frezza (MRC Cancer Unit, University of Cambridge), Marina Konopleva (Department of Leukemia, MD Anderson Cancer Center, Houston), Laurent Le Cam (Institut de Recherche en Cancérologie de Montpellier). 

Une opportunité pour les entreprises

Les industriels, startups et laboratoires sont également conviés à présenter leurs innovations devant les participants de la TOW 2020. Une occasion de valoriser leurs technologies et découvertes au service de la lutte contre le cancer et une véritable opportunité de trouver des partenaires. Sélectionnés par le Pôle de compétitivité Eurobiomed, qui contribue au développement de technologies et produits innovants en matière de lutte contre le cancer et au soutien à l’innovation en bio-santé, ces professionnels disposeront chacun de 5 minutes de pitch lors de 2 sessions qui se tiendront les 4 et 5 février 2018.

Nouvelles collaborations

L’ensemble des inscrits de la TOW aura la possibilité de participer à des rendez-vous d’affaires. En parallèle de leurs présentations, les participants du secteur académique et du secteur privé pourront en effet rencontrer, lors de moments privilégiés, leurs partenaires technologiques ou commerciaux de demain. Les éditions précédentes ont déjà contribué à la naissance de collaborations nouvelles et de projets porteurs pour le traitement du cancer. Dès leur inscription, les participants de la TOW seront invités à renseigner leur profil et leurs disponibilités sur le formulaire en ligne. La plateforme sera accessible début janvier 2020. 

Partager avec le grand public

La TOW n’est pas qu’un événement scientifique ou économique. Le public a largement répondu présent lors des précédentes éditions (950 participants à la course Onco Run et 500 spectateurs pour le spectacle La Chauve souriT en 2018) et sera de nouveau convié à participer en 2020. Un public impliqué, mobilisé et avide de connaissances qui contribuera au succès des opérations caritatives (soirée concert et course à pied) ainsi que de la conférence ouverte à tous, animée par le Professeur Gilles Favre, directeur du Centre de Recherches en Cancérologie de Toulouse. Celle-ci sera l’occasion, entre autres, de mieux comprendre comment l’intelligence artificielle et le big data contribuent à l’évolution de la recherche médicale et de la prise en charge des patients. Ces événements viendront s’adosser aux présentations scientifiques et aux rencontres professionnelles.

Des experts parlent de leurs recherches !

Vera Pancaldi 
Jean-Jacques Fournié 
Anne Montfort 
Nicolas Guibert 

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.