La cardio au cœur de la coopération CHRU de Lille – CH de Douai

Sollicité pour son expertise en cardiologie par le Centre Hospitalier de Douai, un partenaire de longue date, le CHRU de Lille a répondu présent. Pour pérenniser cette coopération et l’inscrire dans les valeurs du service public, les deux établissements signent en février 2016 une convention-cadre, incluant d’autres disciplines phares à leur accord. Cette coopération garantit aux habitants du territoire de l’Artois-Douaisis l'accès à une offre de soins publique de proximité et le recours à l’expertise régionale.

Sollicité pour son expertise en cardiologie par le Centre Hospitalier de Douai, un partenaire de longue date, le CHRU de Lille a répondu présent. Pour pérenniser cette coopération et l’inscrire dans les valeurs du service public, les deux établissements signent en février 2016 une convention-cadre, incluant d’autres disciplines phares à leur accord : la pédopsychiatrie, la gériatrie, la pédiatrie, la dermatologie, la chirurgie vasculaire. Cette coopération garantit aux habitants du territoire de l’Artois-Douaisis l’accès à une offre de soins publique de proximité et le recours à l’expertise régionale.
En cardiologie cet objectif se concrétise par le renforcement des compétences médicales qui permettra à terme de reconstruire une équipe à Douai. Ainsi, depuis novembre 2015, des praticiens hospitalo-universitaires, des praticiens hospitaliers et des Chefs de clinique du CHRU participent à la continuité des activités de l’Unité de Soins Intensifs de Cardiologiques (USIC) et de consultations et échographies cardiaques. Deux assistants à temps partagé sont déjà affectés à Douai depuis la fin 2015.
Acteur d’une politique active d’ouverture sur la ville, le CH de Douai a fait du renforcement des coopérations avec les autres centres hospitaliers de son territoire, une orientation stratégique majeure de son projet d’établissement et de son projet médical.
Pleinement intégré dans son environnement, le CH de Douai constitue l’un des maillons essentiels à l’aménagement d’une offre de soins gradués dans le cadre de parcours lisibles.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.