La chirurgie gynécologique et mammaire en Congrès à Angers

Grand rendez-vous de la chirurgie gynécologique, sénologique et pelvienne, le 4ème congrès de la chirurgie gynécologique et mammaire a réuni 400 chirurgiens spécialisés autour de thèmes aussi complexes que la chirurgie du prolapsus, la chirurgie du cancer du sein, la chirurgie oncologique pelvienne ou encore les endométrioses profondes, problèmes qui concernent des milliers de femmes en France. La rencontre s'est déroulée du 10 au 13 mai sous l'égide de la Société de Chirurgie Gynécologique et Pelvienne, associée au Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français.

Grand rendez-vous de la chirurgie gynécologique, sénologique et pelvienne, le 4ème congrès de la chirurgie gynécologique et mammaire a réuni 400 chirurgiens spécialisés autour de thèmes aussi complexes que la chirurgie du prolapsus, la chirurgie du cancer du sein, la chirurgie oncologique pelvienne ou encore les endométrioses profondes, problèmes qui concernent des milliers de femmes en France. La rencontre s’est déroulée du 10 au 13 mai sous l’égide de la Société de Chirurgie Gynécologique et Pelvienne, associée au Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français.

Les organisateurs, le Professeur Philippe Descamps et le Docteur Laurent Catala, chirurgiens gynécologues au CHU d’Angers, ont voulu que durant ces 3 jours, les professionnels présents venus de la France entière échangent au plus près de la pratique quotidienne avec le plus grand nombre d’experts.

Le programme scientifique ne comptait pas moins de 25 communications préalablement sélectionnées par un jury d’experts nationaux. Le programme du congrès est également construit autour de 6 conférences plénières, espaces de communication et de partages d’expériences fondamentaux pour les gynécologues-obstétriciens, urologues et chirurgiens digestifs présents. Le 10 mai veille de l’ouverture officielle du congrès, ceux-ci se se sont retrouvés autour d’ateliers pratiques où ils auront débattu avec des experts de haut niveau notamment sur les malformations, les prolapsus, l’aspect médico-légal de la pratique ou encore la gestion des complications en chirurgie pelvienne.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.