La communauté hospitalière toulousaine rend hommage à Dominique Baudis

Le Conseil de Surveillance du CHU de Toulouse, la Direction Générale, la Commission Médicale d’Établissement (CME) saluent la mémoire de Dominique Baudis décédé le 10 avril 2014 dans sa 66ème année. "L’ensemble de la communauté hospitalière est dans la peine et exprime à sa famille et à ses proches son soutien et ses condoléances attristées."

Le Conseil de Surveillance du CHU de Toulouse, la Direction Générale, la Commission Médicale d’Établissement (CME) saluent la mémoire de Dominique Baudis décédé le 10 avril 2014 dans sa 66ème année. "L’ensemble de la communauté hospitalière est dans la peine et exprime à sa famille et à ses proches son soutien et ses condoléances attristées." est-il souligné dans un communiqué adressé à la presse par le CHU quelques heures après l’annonce du décès de l’ancien maire de Toulouse.

Dominique Baudis a occupé de 1983 à 1993 la présidence du Conseil d’Administration et a pris une part active à la politique de modernisation et de développement technologique engagée par les différents directeurs généraux et présidents de la CME du CHU de Toulouse.

Son dévouement, son sens du service public, son engagement à servir Toulouse et les Toulousains ont été des atouts très précieux pour accompagner le progrès et l’innovation dans notre établissement auquel il était profondément attaché. Il appréciait particulièrement le professionnalisme de chacun des personnels du CHU « qui donne le meilleur de lui-même avec compétence et dévouement au service de nos concitoyens ».

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.