La communication hospitalière au service des territoires de santé

Les troisièmes rencontres de la communication hospitalière se dérouleront les 6 et 7 avril 2009. L'occasion pour les professionnels de faire le point sur l'évolution des attentes des publics cibles : usagers et personnels de l'établissement, patients internautes, médecins prescripteurs... d'échanger autour des techniques de communication les plus performantes et d'imaginer ensemble de nouvelles stratégies adaptées aux missions d'un hôpital-animateur de réseaux, rayonnant au sein d'un territoire de santé. Gérard Vincent, délégué général de la Fédération Hospitalière de France répond aux questions de RESEAU CHU…

Les troisièmes rencontres de la communication hospitalière se dérouleront les 6 et 7 avril 2009. L’occasion pour les professionnels de faire le point sur l’évolution des attentes des publics cibles : usagers et personnels de l’établissement, patients internautes, médecins prescripteurs… d’échanger autour des techniques de communication les plus performantes et d’imaginer ensemble de nouvelles stratégies adaptées aux missions d’un hôpital-animateur de réseaux, rayonnant au sein d’un territoire de santé. Gérard Vincent, délégué général de la Fédération Hospitalière de France répond aux questions de RESEAU CHU…

Demain l’hôpital devra s’inscrire en complémentarité avec les autres acteurs de santé au sein d’une organisation globale des soins quelle sera alors la place de la communication hospitalière ?
Gérard Vincent : La construction des communautés hospitalières de territoire est un défi pour l’ensemble du monde hospitalier, car il s’agit de passer d’une logique d’établissement à une logique de parcours de soin coordonné et ouvert à plusieurs acteurs.
La place de la communication sera dans ce cadre éminente, car il faudra donner sens à ceci pour les patients, qui peuvent être troublés, et pour les personnels pour lesquels ces changements peuvent apparaître inquiétants…
A la communication d’être vecteur de sens !

Quelles contributions les CHU vont-ils apporter à ces journées et quels enseignements pourront-ils en tirer ?
Gérard Vincent : Les CHU ont été particulièrement associés à ces journées, car ce sont les établissements qui ont toujours été pionniers sur ces questions : relations avec la presse, évaluation des actions engagées, communication de crise, media training… Les retours d’expérience des CHU seront cette année particulièrement riches.

La communication hospitalière est une discipline jeune – le premier service d’information et de presse a été créé à l’AP-HP en 1975. Selon vous comment va évoluer cette fonction dans les années à venir ?
Gérard Vincent : La fonction communication, en particulier dans sa dimension de « communication externe », a en effet émergé avec un certain retard dans nombre d’établissements, du fait d’une histoire hospitalière qui a très longtemps freiné les hôpitaux dans leur volonté d’ « ouvrir leurs portes », mais aussi d’une insuffisante prise de conscience de sa dimension stratégique.
Ceci ne peut que changer du fait de la mise en oeuvre de la Tarification à l’Activité, qui implique de présenter notre offre aux patients et de mobiliser les personnels autour des changements organisationnels, ainsi que du défi de l’attractivité des carrières, à l’occasion des nombreux recrutements que devra effectuer l’hôpital public au cours des prochaines années.

Consulter le programme et s’inscrire en ligne
Les troisièmes Rencontres de la Communication Hospitalière sont organisées par la Fédération Hospitalière de France, en partenariat avec le dispositif d’accompagnement des réformes hospitalières. Elles se dérouleront les lundi 6 et mardi 7 avril 2009 à la Maison de la mutualité 24, rue Saint Victor 75005 PARIS.

Informations : www.fhf.fr (dossier communication) et Virginie Bigalli : 01 73 28 16 24 Virginie Bigalli
Programme et inscription en ligne.
Inscription dans le cadre de la formation continue – n° d’agrément 117 525 47 675 – 450 € HT par personne pour les 2 jours

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.