La conseillère scientifique de Justin Trudeau au CHUGA

Vendredi 18 mai, le CHU Grenoble Alpes a accueilli Madame Mona Nemer, Conseillère Scientifique en Chef auprès du Premier Ministre canadien Justin Trudeau en déplacement officiel avec la Région Auvergne Rhône-Alpes.

Vendredi 18 mai, le CHU Grenoble Alpes a accueilli Madame Mona Nemer, Conseillère Scientifique en Chef auprès du Premier Ministre canadien Justin Trudeau en déplacement officiel avec la Région Auvergne Rhône-Alpes. A cette occasion, Jacqueline Hubert, Directeur Général du CHUGA, le Professeur Jean-Pierre Zarsky, Président de la CME et le Professeur Patrick Lévy, Président de l’Université Grenoble Alpes ont présenté les grands atouts et les projets à rayonnement international en cours, soulignant que Grenoble dispose d’un écosystème exceptionnel en matière de santé.
Parmi les sujets abordés, le projet de plateforme génomique Auragen, les travaux de recherche du GIN ou encore la recherche clinique avec le CIC-IT.
Le Professeur Jérôme Tonetti a ensuite commenté la première Mondiale Surgivisio, une chirurgie mini-invasive de la colonne vertébrale réalisée au mois de décembre dernier.
En fin de visite, la conseillère scientifique en Chef du Canada a pu visiter le Traumacenter du CHUGA, le plus important de France avec 1 000 passage au déchocage par an en moyenne.
Avant de quitter le CHU pour rejoindre le Synchrotron, Mona Nemer a évoqué un éventuel projet de partenariat sur la thématique de l’urgence vitale avec Ottawa.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.