Certification sans réserve de la délégation à la recherche clinique et à l’innovation du CHU de Besançon

La délégation à la recherche clinique et à l’innovation (DRCI) du CHU de Besançon s’est engagée dès 2015 dans une démarche de certification selon la norme ISO 9001: 2015. Elle vient d’être certifiée sans réserve sur l’ensemble de ses activités.

La délégation à la recherche clinique et à l’innovation (DRCI) du CHU de Besançon s’est engagée dès 2015 dans une démarche de certification selon la norme ISO 9001: 2015. Elle vient d’être certifiée sans réserve sur l’ensemble de ses activités.
La DRCI assure le pilotage, la coordination et la gestion des projets de recherche & innovation. Elle s’engage sur le bon déroulement et la qualité des projets portés par les investigateurs du CHU, avec un souci constant d’amélioration de ses performances. 
Cette certification porte tant sur ses activités relatives à la promotion des essais cliniques (élaboration, initiation, suivi, contrôle qualité, clôture et valorisation), qu’à la mise en œuvre et au suivi des essais cliniques à promotion externe (en particulier suivi administratif et financier). Elle reconnait l’investissement de l’équipe – près de 30 personnes – à atteindre les objectifs professionnels qui sont les leurs et à s’améliorer en continu, pour garantir le développement de projets qualitatifs et ambitieux.

Un gage de qualité et de sécurité pour les patients

L’aboutissement de cette démarche témoigne aussi du respect des dispositions légales et réglementaires dans la mise en œuvre des études cliniques portées par le CHU, tout particulièrement en matière de sécurité et de droits des patients. Elle est également un gage de qualité pour tous les partenaires qu’ils soient académiques, institutionnels ou industriels.

Une ambition partagée

Cette recherche d’excellence portée par la DRCI s’inscrit plus globalement dans un engagement fort des acteurs de la recherche du CHU de Besançon dans les démarches qualité. Cette évaluation positive vient en effet s’ajouter à la certification du centre d’investigation clinique (Inserm CIC-1431) et du centre de ressources biologiques. Toutes les structures dédiées à la recherche se sont engagées dans cette dynamique, confirmant ainsi l’engagement du CHU pour une recherche de qualité.
Cette labellisation réaffirme la place du CHU de Besançon en tant qu’acteur majeur et reconnu de la recherche en Bourgogne Franche-Comté et au-delà de la région.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.