La direction par intérim d’Unisanté +

Reconnu pour sa fonction recours sur le territoire nord-lorrain, le CHR de Metz-Thionville a été sollicité par l'Agence Régionale de l'Hospitalisation de Lorraine afin d'assurer la direction par intérim du Syndicat Inter-Hospitalier «Unisanté +», suite au départ du directeur, Monsieur Jean-Paul Colotte pour de nouvelles fonctions au CH de Toul (54). C'est donc Madame Véronique Anatole-Touzet, directrice générale du CHR qui, dans l'attente de la nomination d'un nouveau responsable, pilotera les projets de cette structure de 628 lits et places répartis sur trois centres hospitaliers et trois Etablissements d'Hébergement pour Personnes Agées dépendantes et employant 1 500 agents et 80 médecins.

Reconnu pour sa fonction recours sur le territoire nord-lorrain, le CHR de Metz-Thionville a été sollicité par l’Agence Régionale de l’Hospitalisation de Lorraine afin d’assurer la direction par intérim du Syndicat Inter-Hospitalier «Unisanté +», suite au départ du directeur, Monsieur Jean-Paul Colotte pour de nouvelles fonctions au CH de Toul (54). C’est donc Madame Véronique Anatole-Touzet, directrice générale du CHR qui, dans l’attente de la nomination d’un nouveau responsable, pilotera les projets de cette structure de 628 lits et places répartis sur trois centres hospitaliers et trois Etablissements d’Hébergement pour Personnes Agées dépendantes et employant 1 500 agents et 80 médecins.

Madame Anatole-Touzet, soutenue pendant cet interim par M. Gabriel Giacometti, Directeur délégué au CHR Metz-Thionville, a ciblé en priorité le renforcement du service public hospitalier sur le territoire de Moselle Est en étroite collaboration avec le CHR Metz-Thionville et en partenariat avec les autres partenaires de santé publics et privés du bassin houiller, le développement du pôle femme-mère-enfant, des filières médecine, chirurgie et gériatrie ainsi que la réorganisation de l’ensemble des laboratoires. Pour la partie administrative, Madame Anatole-Touzet aura à charge la gestion des instances des trois établissements et d’Unisanté+, le suivi du dialogue avec les élus, le corps médical et les partenaires sociaux.

Pour atteindre ces objectifs, la Directrice Générale du CHR Metz-Thionville entend donner davantage de visibilité aux filières afin que la population puisse identifier aisément la gradation et les complémentarités de l’offre de soins dans les disciplines médicales, chirurgicales, obstétriques et gériatriques.

Unisanté +
Fondée en 1996, Unisanté +, Syndicat Interhospitalier, regroupe les établissement suivants :
– l’hôpital Le Secq de Crepy à Boulay, à dominante gériatrique : court séjour gériatrique, soins de suite et de réadaptation, long séjour gériatrique- 143 Lits et places
– l’hôpital Lemire à Saint Avold à dominante médicale: service de cardiologie, de pneumologie, de gastro-entérologie, de rééducation cardiaque, soins de suite et de réadaptation, long séjour gériatrique – 137 Iits et places
– l’hôpital Marie Madeleine à Forbach, à dominante médicale, chirurgicale, et obstétricale : service des urgences, médecine polyvalente, gastro-entérologie, cardiologie, chirurgie viscérale et générale, chirurgie orthopédique et traumatologique, ORL et stomatologie, anesthésie et surveillance continue, maternité et gynécologie, pédiatrie et néonatologie, plateau technique (dont un scanner, un laboratoire polyvalent), long séjour – 258 Lits et places
– les maisons de retraite : Boulay (80 lits) Saint Avold ( 60 lits), Forbach ( 50 lits)

Situation financière d’Unisanté+
Le budget d’Unisanté + s’élève à 80 644 000€ soit un budget pour l’Hôpital de Secq à boulay de 19 970 000 €, l’Hôpital Lemire Saint Avold de 16 894 000€ et l’Hôpital Marie Madeleine à Forbach de 48 780 000€
Le déficit budgétaire d’Unisanté + pour l’année 2008 est de 2,47 millions d’Euros pour un déficit global sur le bassin houiller (public et privé) de 19,6 millions d’Euros.

Atouts d’Unisanté
Unisanté+ garantit la prise en charge des urgences (nombre de passages au service des urgences ….), dispose d’un pôle femme-mère-enfant compétent de qualité avec près de 1000 accouchements et d’un service de néonatologie de niveau 2, et s’est positionné fortement dans la prise en charge des personnes âgées en développant dans ses différentes structures une filière globale de gérontologie.

Activité d’Unisanté+ : principaux chiffres
– 31 017 passages aux urgences
– 19 111 entrées
– 89 657 consultations
– 892 accouchements

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.