La future Faculté de Médecine, point d’orgue du pôle santé

A Saint-Etienne, un nouveau bâtiment sortira de terre sur le site de l’Hôpital Nord, il s'agit de la future Faculté de Médecine qui ouvrira ses portes en septembre 2014. "C’est un projet qui avance bien", confie le Pr Fabrice Zéni, doyen de la Faculté de Médecine.

A Saint-Etienne, un nouveau bâtiment sortira de terre sur le site de l’Hôpital Nord, il s’agit de la future Faculté de Médecine qui ouvrira ses portes en septembre 2014. « C’est un projet qui avance bien confie le Pr Fabrice Zéni, doyen de la Faculté de Médecine. Financée à la fois par le Conseil Régional, le Conseil Général, Saint-Etienne Métropole et l’Etat dans le cadre d’un contrat de projet Etat-région, la nouvelle faculté sera installée à proximité du Plateau de Biologie du CHUSE. La maîtrise d’œuvre est assurée par Saint-Etienne Métropole.
La Faculté de Médecine viendra compléter sur le site Nord le Pôle Santé qui regroupera, outre le CHU et l’ICL, le Centre Ingénierie et Santé de l’Ecole Nationale Supérieure des Mines, l’Institut Régional de Médecine en Ingénierie du Sport, le Centre régional Hygée (centre de ressources pour l’information, la prévention et l’éducation sur les cancers) et le Pôle des Technologies Médicales.
Ce pôle fort, alliant à la fois le soin, l’enseignement, la recherche et l’innovation technologique, offrira aux différents acteurs la lisibilité nécessaire sur un plan régional. Toutes les synergies seront ainsi réunies pour créer un pôle d’excellence.
Le rapprochement géographique entre la Faculté de Médecine et l’Hôpital Nord offrira aux 2 000 étudiants* des conditions de travail très favorables. Ce sera également un gain de temps important pour les enseignants et une source d’économies pour la faculté.

Quelques nouveautés

Le nouveau bâtiment accueillera l’ensemble des étudiants en médecine dès leur première année. Ils auront accès à une nouvelle bibliothèque universitaire, plus moderne et centrée sur l’étudiant et sa formation.
Grâce à un partenariat entre le CHU et l’université, ils disposeront d’un centre de simulation médicale, mis en place à la rentrée 2011. Un centre de simulation chirurgicale lui sera adjoint dans les nouveaux locaux. Les étudiants pourront ainsi s’entraîner sur des mannequins particulièrement sophistiqués. Ces centres seront également ouverts aux professionnels du CHUSE.
Enfin la faculté sera dotée d’une toute nouvelle animalerie aux normes et bénéficiant d’un équipement d’excellence : une centrifugeuse pour animaux reproduisant les conditions de l’espace. Cet équipement apportera une lisibilité internationale en termes de recherche.
Le secteur dédié à la recherche sera situé à côté du Plateau de Biologie pour offrir la possibilité de les relier par une passerelle fermée.

L’architecture

Une large place a été accordée à la lumière naturelle. Par exemple des patios viendront ponctuer les salles d’enseignement. La bibliothèque, qui profite du masque solaire de l’étage supérieur, sera totalement vitrée, ouverte sur le paysage.
Des matériaux naturels comme le bois seront également très présents. Les matériaux de façade ont été choisis dans le cadre de la démarche « développement durable ».
Un effort particulier sera également porté sur l’aménagement paysager autour des bâtiments, en complément des toits végétalisés.
Particulièrement accueillants, les nouveaux locaux de la faculté seront aussi fonctionnels. L’espace a été rentabilisé afin de privilégier la proximité des lieux, maintenant ainsi une convivialité stimulante à laquelle les étudiants, les enseignants et les chercheurs stéphanois sont particulièrement attachés.

La future Faculté de Médecine en chiffres

–          2 750 m² consacrés à la recherche, regroupant l’ensemble des laboratoires de la faculté
–          4 800 m² dédiés à l’enseignement (4 salles de 25 places – 8 salles de 50 places – 3 salles de 70 places et 3 grands amphithéâtres totalisant 1 000 places)
–          1 650 m² pour la bibliothèque
–          Un lieu de restauration rapide
–          Un grand foyer de 100 m² et 4 locaux associatifs pour les étudiants
–          Budget de construction de la Faculté de Médecine : 33,9 millions d’euros
 * Actuellement 2068 étudiants sont inscrits à la faculté de médecine, toutes années confondues.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.