L'Orchestre National des Pays de la Loire (ONPL) et le Centre Hospitalier Universitaire d'Angers accordent leurs talents pour offrir des intermèdes musicaux aux patients, tout au long de l’année. En petites formations (duo, trio, quatuor) les virtuoses interprètent des pièces de musique baroque, classique et contemporaine dans les espaces insolites, salles d’attente, couloirs, salons, chambres, chevet des patients. Avec les malades, leurs proches et le personnel soignant ils partagent de précieux instants d’émotion. Une évasion poétique pour l’auditoire et pour les interprètes, une prise de conscience au plus près de l’humain, du plaisir suscité par un récital donné dans un lieu singulier. En 2012, les musiciens...

L’Orchestre National des Pays de la Loire (ONPL) et le Centre Hospitalier Universitaire d’Angers accordent leurs talents pour offrir des intermèdes musicaux aux patients, tout au long de l’année. En petites formations (duo, trio, quatuor) les virtuoses interprètent  des pièces de musique baroque, classique et contemporaine dans les espaces insolites, salles d’attente, couloirs, salons, chambres, chevet des patients. Avec  les malades, leurs proches et le personnel soignant ils partagent de précieux instants d’émotion. Une évasion poétique pour l’auditoire et pour les interprètes, une prise de conscience au plus près de l’humain, du plaisir suscité par un récital donné dans un lieu singulier.
En 2012, les musiciens de l’Orchestre National des Pays de la Loire ont offert  22 concerts dans 8 unités de soins pour le plus grand plaisir de 700 mélomanes, patients et membres du personnel. Les artistes ont sélectionné en amont un répertoire adapté à leur effectif et aux contraintes hospitalières afin d’être de répondre au mieux aux attentes des publics présents. A nouveau,22 concerts sont programmés pour la saison prochaine. Ce partenariat a fait l’objet d’une convention de mécénat signée mercredi 12 décembre 2012 entre Yann Bubien, directeur général du CHU d’Angers, et  Michel Ayroles, administrateur général de l’ONPL.
En décembre 2012 deux formations se sont produites : un trio dans le service de rhumatologie  et, pour la première fois, un quatuor dans l’unité de soins palliatifs.
Trois modes d’intervention pour s’adapter aux contraintes hospitalières
Les concerts peuvent se dérouler dans les salons des familles ou dans les espaces des services, pour les personnes hospitalisées pouvant se déplacer, au chevet du patient quand celui-ci ne peut quitter sa chambre ou dans les couloirs pour  transporter l’ensemble du service sur les plus beaux airs de musique classique.
Ce projet est mené en étroite collaboration avec les équipes de soins et médicales de chaque service, avant, pendant et après. Les musiciens sont attendus par des patients informés et des équipes préparées. La place des soignants est essentielle : relais d’information, garants du bon déroulement de l’offre culturelle en tant que complément du soin, il leur revient aussi d’évaluer l’apport de ces interventions.
Trois mécènes soutiennent cette initiative aux côtés de l’Orchestre National des Pays de la Loire et du Centre Hospitalier Universitaire d’Angers : le Crédit Mutuel Anjou, Suez Environnement et JES (solutions informatiques d’encaissement pour la restauration).

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.