La peau et ses propriétés biophysiques : le congrès de Besançon

Le Congrès de l'International Society for Biophysics and Imaging of the Skin (ISBS) se tenait à Besançon du 9 au 12 septembre 2009. 150 personnes étaient attendues. Plus de 260 venues de 31 pays étaient présentes ! Cette rencontre exceptionnelle ne s'était pas déroulée en France depuis 1983. Pour la communauté scientifique dermatologique du CHU de Besnaçon, l'événement représentait un enjeu considérable et une reconnaissance sur le plan international.

Le Congrès de l’International Society for Biophysics and Imaging of the Skin (ISBS) se tenait à Besançon du 9 au 12 septembre 2009. 150 personnes étaient attendues. Plus de 260 venues de 31 pays étaient présentes ! Cette rencontre exceptionnelle ne s’était pas déroulée en France depuis 1983. Pour la communauté scientifique dermatologique du CHU de Besnaçon, l’événement représentait un enjeu considérable et une reconnaissance sur le plan international.

L’ISBS est une société internationale dont les pôles d’intérêt portent sur la caractérisation de la peau par tout type de méthode biophysique, optique, imagerie… et la connaissance physiologique et physio-pathologique de la peau.

Le Professeur Philippe HUMBERT, Chef du Service de Dermatologie du CHU et directeur du Laboratoire de Biologie Cutanée (unité Inserm U645 et IFR 133) en est le président depuis 2005. A ce titre, il a pu organiser à Besançon ce prestigieux congrès dédié à la bio ingénierie appliquée au domaine de la peau.

Temps fort : la présentation de nouvelles méthodes d’exploration cutanée avec des appareils optiques permettant d’atteindre une très haute résolution :
– tomographie par cohérence optique,
– spectroscopie Raman,
– microscopie confocale.

Après Lyon, Nice, et Toulouse, l’unité d’explorations fonctionnelles du service de dermatologie s’est dotée de cette dernière technologie qui permet notamment une meilleure prise en charge diagnostique des tumeurs.

Lors de ce congrès, toutes les nouveautés de l’ingénierie liée à la peau et à la dermatologie ont été abordées par les plus grands experts internationaux avec lesquels les hospitalo-universitaires de Besançon ont pu renforcer leurs collaborations.

Prochain rendez-vous à Buenos Aires en 2010.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.